LARHYSS Journal
Volume 11, Numéro 3, Pages 63-74

Caracterisation Physico-chimique Du Lixiviat D'une Decharge De L'afrique De L'ouest: Cas De La Decharge D'akouedo (abidjan-côte D'ivoire )

Auteurs : Kouassi Ae . Ahoussi Ke . Koffi Yb . Kouame Ik . Soro N . Biemi J .

Résumé

Les déchets urbains produits dans le District d'Abidjan sont composés de plus de 60 % d'ordures ménagères. Ils sont évacués à la décharge publique d'Akouedo (Côte d'Ivoire). Cette décharge est dépourvue d'un dispositif de collecte et de traitement des effluents liquides brunâtre connus sous le nom de lixiviats. Cette étude a pour but de faire une caractérisation physico-chimique de ces lixiviats. Pour ce faire, nous avons procédé à une série d'échantillonnage, de février à juillet 2012. Au cours de cette période, les analyses physico-chimiques effectuées sur ces échantillons, ont révélé des teneurs élevées en nitrates (NO3- max = 186,6 mg/L), phosphates (PO43- max = 148,64 mg/L) et ammonium (NH4+ max = 916,4 mg/L). Cette pollution minérale est traduite par une forte conductivité électrique qui atteint une valeur maximale de 17150 µS/cm. La pollution organique est également présente ; les valeurs de DCO enregistrées varient de 642 à 2739 mg/O2/L avec une moyenne de 1306,25 mg/O2/L. Celles de la DBO5 sont comprises entre 300 et 1054 mg/O2/L pour une moyenne de 588,08 mg/O2/L. Les valeurs du rapport DBO5/DCO oscillent entre 0,37 et 0,74 avec une moyenne de 0,47. Cela montre que les lixiviats étudiés sont riches en matières organiques biodégradables. Ils se situent dans un état intermédiaire entre les lixiviats jeunes et stabilisés.

Mots clés

décharge, lixiviat, pollution, paramètres physico chimiques, Akouedo, Côte d'Ivoire