LARHYSS Journal
Volume 11, Numéro 1, Pages 193-214

Hydrochimie Des Eaux Souterraines De La Région D’adiaké (sud-est Côtier De La Côte D’ivoire )

Auteurs : Blin Sg . Soro Gm . Sombo Ap . Aka N . Kambiré O . Soro N .

Résumé

Dans le but d’évaluer la qualité physicochimique des eaux souterraine et expliquer les phénomènes à l’origine de la minéralisation de ces eaux, des analyses physicochimiques ont été effectuées sur 26 échantillons d’eau. L’analyse descriptive des paramètres physicochimiques a montré que les eaux sont acides et très faiblement minéralisées dans l’ensemble. Les teneurs en phosphates, silices et fer sont parfois très élevées et au-dessus de la norme de potabilité OMS des eaux de consommation. Le diagramme de Piper a révélé que les eaux sont à environ 89% chlorurées dont plus de 80% chlorurées sodipotassiques. L’Analyse en Composantes Principales Normées (ACPN) a mis en évidence deux grands phénomènes dans l’acquisition de la minéralisation des eaux. Le principal phénomène est la dissolution de la roche par le contact eau-roche (minéralisation temps de séjour). Le deuxième phénomène est lié aux apports d’eaux par infiltrations superficielles et intrusion d’eaux marines et saumâtres dans la nappe. L’analyse en Classification Hiérarchique Ascendante (CHA) a permis d’identifier quatre groupes d’eau de compositions chimiques différentes. Dans l’ensemble, la qualité des eaux souterraines est bonne mais nécessite dans certains cas, un traitement spécifique avant approvisionnement.

Mots clés

Eaux souterraines, paramètres physico-chimiques, minéralisation, ACPN, CHA, région d’Adiaké, Côte d’Ivoire.