journal algérien de médecine
Volume 27, Numéro 4, Pages 99-101

Predictibilites Suicidaires Et Schizophrenie

Auteurs : بخيت حسان . Benelmouloud Ouafia. . بن بوزيان محمد .

Résumé

La schizophrénie est une maladie dévastatrice pour son impact sur les malades, leurs familles, les services médicaux et la société dans son ensemble. Le suicide est un événement dramatique, fréquent dans la pathologie schizophrénique et près de la moitié des schizophrènes réalisent une tentative de suicide au cours de leur existence et 10% à 15% finissent par se suicider. C’est dans cette optique que cette étude entre le schizophrène suicidaire et le non suicidaire a été réalisée afin d’élucider les facteurs de risque suicidaires présents chez l’un et absents chez l’autre et de proposer une démarche préventive contre d’éventuel passage à l’acte autoagressif chez les schizophrènes. Méthodologie : il s’agit d’une étude prospective de type descriptif cas-témoins sur la conduite suicidaire parmi les schizophrènes. La méthode d’échantillonnage s’est basée sur le nombre de malade inclus dans l’étude soit 50 malades schizophrènes suicidaires comparés à 100 schizophrènes non suicidaires (témoins). Le recrutement a été réalisé au niveau du service des urgences psychiatriques de l’EHS de psychiatrie de Constantine et du service de réanimation du CHU de Constantine. Un consentement éclairé expliquant les objectifs de l’étude est ajouté au bulletin d’admission et signé par le parent du malade ou son tuteur légal. L’analyse des résultats a été réalisée avec le logiciel EPI-INFO 3.3.2 et les tests statistiques, qui ont été utilisées, le Khi-Deux et le test T de Student. Résultats et discussions : sur l’ensemble des malades schizophrènes de notre étude ,23% présentent en même temps une consanguinité parentale et une morbidité psychiatrique familiale, parmi eux 33% sont des schizophrènes suicidaires. L’association tentative de suicide et abus de substances multiplie le risque de schizophrénie par trois et l’association tentative de suicide, abus de substances et antécédents familiaux de tentative de suicide multiplient le risque de schizophrénie par cinq. Conclusion : le suicide dans la schizophrénie reste donc un problème de santé mentale et l’élaboration de stratégies nécessaires à sa prévention passe par l’identification des facteurs de risque (individuels ou de groupes).

Mots clés

Facteurs de risque, prévention, Suicide, Schizophrénie.

Troubles Du Sommeil Et Consuites Suicidaires

Messaoudi Abdelkrim .  Hammache Nadia .  Saidene Kamel . 
pages 33-40.


Résilience Et Schizophrénie

Benharrats ép. Mebarki Sarra Samra . 
pages 71-79.


Aspects Neuro-cognitifs De La Schizophrénie

Taleb Mohammed . 
pages 17-20.


La Schizophrenie Mieux Comprendre La Maladie

Radia Hadjlakehal . 
pages 3-20.