LARHYSS Journal
Volume 11, Numéro 4, Pages 247-258

Evaluation De La Qualite Physicochimique Et Bacteriologique Des Eaux Usees Brutes Et Epurees De La Ville D’ouargla. Possibilite De Leur Valorisation En Irrigation

Auteurs : Ounoki Samira . Achour Samia .

Résumé

La région d’Ouargla a connu un grave problème d’excédent hydrique, causé d’une part par un milieu récepteur topographiquement plat et hydrogéologiquement endoréique et d’autre part par les rejets des eaux résiduaires et le rejet des eaux de drainage agricole qui ont augmenté le niveau piézométrique de la nappe phréatique. L’aménagement du réseau de drainage agricole et la réalisation des stations d’épuration (STEP de Said Otba, Sidi khouiled et N’goussa ) ont contribué à rabattre la nappe de la vallée. La ville d’Ouargla dispose d'une station d’épuration par lagunage aéré depuis 2009 qui sert à réduire la pollution des eaux usées pour une éventuelle réutilisation en irrigation. L'objectif de cette étude consiste à suivre la qualité physicochimique et bactériologique des eaux usées brutes et épurées de la step de Said Otba afin de détecter les anomalies qui peuvent exister au niveau de la step et pouvoir réutiliser ses eaux épurées en irrigation. Les résultats physicochimiques et bactériologiques obtenus ont révélé que les eaux usées brutes entrant à la step présentent une pollution organique, azotée et bactériologique assez élevée. L’élimination des MES et les composés azotés semblent peu efficace en raison de la prolifération massive des algues dans les différents étages de traitement biologique, en particulier le bassin de finition. Les résultats d'analyse microbiologique confirment la présence de divers germes tels que les germes totaux, les coliformes totaux et fécaux, les streptocoques fécaux et les clostridium sulfite-réducteurs en nombre très appréciable.

Mots clés

eaux usées, station d'épuration, qualité physicochimique, qualité microbiologique, prolifération des algues, réutilisation.