LARHYSS Journal
Volume 11, Numéro 1, Pages 35-46

Etude Du Pouvoir Adsorbant Du Charbon Actif En Poudre Pour L’elimination Des Phosphates Des Eaux Naturelles

Auteurs : Youcef Leila . Ouakouak A . Boulanouar D . Achour Samia .

Résumé

L’objectif de cette étude est de tester l’efficacité de l’élimination des phosphates des eaux naturelles par adsorption sur charbon actif en poudre (CAP). Les solutions traitées sont des solutions synthétiques de phosphate en eau distillée et en deux eaux souterraines de la région de Biskra. Les essais d’adsorption de phosphate ont montré que la rétention de phosphate sur le CAP est un phénomène réversible. Le temps d’équilibre est moins long en eaux minéralisées (30 minutes) qu’en eau distillée (3 heures). Les rendements sont améliorés avec l’augmentation de la dose de l’adsorbant (0,1 à 4 g/l).L’adsorption de phosphate suit les deux lois de Langmuir et de Freundlich. Le procédé est influencé par le pH de traitement. En solutions synthétiques d’eau distillée, les rendements diminuent avec l’augmentation de la teneur initiale en phosphate (1 à 20 mg/l) par contre en solutions synthétiques d’eaux minéralisées il se produit le contraire. Ce résultat est du à la différence des mécanismes d’élimination de phosphate dans les deux milieux de minéralisation différentes.

Mots clés

phosphates, eaux souterraines, charbon actif en poudre, adsorption.