LARHYSS Journal
Volume 3, Numéro 1, Pages 99-113

Etude De La Qualite Des Eaux Souterraines De La Region Orientale Du Sahara Septentrional Algerien

Auteurs : Tabouche Nora . Achour Samia .

Résumé

Dans les pays en voie de développement à climat aride, le rôle des eaux souterraines est d’autant plus important qu’elles constituent souvent la seule source d’approvisionnement en eau potable et sont donc vitales pour le développent de ces pays (TRAVI, 1993). Pour le Sahara septentrional algérien, l’essentiel des ressources est constitué par les eaux souterraines. Ces dernières, contenues dans les formations continentales du continental intercalaire (C.I) et du complexe terminal (C.T) constituent l’un des plus vastes réservoirs hydrauliques du monde (BEL et CUCHE, 1970; CDTN, 1992), dont les potentialités mobilisables sont estimés à 5 milliards de mètres cube d’eau (ANRH, 1986). Les conditions lithologiques, hydrodynamiques et hydro chimiques sont variées, notamment dans la partie Est de la région, et confèrent de ce fait un intérêt particulier à ces nappes (ERESS, 1972). Par ailleurs, diverses études entreprises depuis une trentaine d’années, ont monté que les eaux de cette région sont caractérisées par une minéralisation totale excessive, le plus souvent associées à une dureté élevée et des concentrations élevées en fluorures (ACHOUR, 1990; AZOUT et ABRAHAM, 1978; PINET et al., 1961). Le principal objectif de cette étude est de donner un aperçu sur la qualité physico-chimique des eaux souterraines du Sahara septentrional algérien. Grâce à un échantillonnage suffisamment représentatif de la nature des eaux de la région orientale, aussi bien les eaux destinées à l’alimentation en eau potable que les eaux d’irrigation. Nous nous sommes plus particulièrement attardés sur la présence d’un excès en ions fluorures dans les eaux de nappes les plus exploitées.

Mots clés

Qualité des eaux, Eaux souterraines, Sahara Septentrional