Recherche Agronomique


Description

Recherche Agronomique est une revue scientifique nationale semestrielle, à comité de lecture, publiée par l’Institut National de la Recherche Agronomique d’Algérie, dotée d’un numéro ISSN (1111 – 1992). Recherche Agronomique a démarré en 1997. Après un arrêt de trois ans (2016-2018), la revue a repris, à partir du premier semestre 2019, avec une révision approfondie de son contenu. La revue a pour objectif de publier des travaux liés aux divers domaines de la recherche agronomique (sciences et techniques des productions végétales, ressources génétiques, botanique, écologie, amélioration des plantes, protection végétale, zoologie agricole, zootechnie, sciences du sol, génie rural, technologie alimentaire, économie et sociologie rurales).


18

Volumes

29

Numéros

239

Articles


Evaluation de la performance de dix-huit modèles d’estimation de l’évapotranspiration de référence dans les conditions subhumides de la Mitidja

Belkhiri Farouk Eddine, 

Résumé: L'estimation précise de l’évapotranspiration de référence (ETo) est importante dans les études de gestion des ressources en eau en particulier dans les régions méditerranéennes, touchées par les aléas du réchauffement climatique. Le choix du meilleur modèle ETo simple et fiable susceptible d'être utilisé dans les conditions subhumides de la Mitidja en remplacement du modèle standard FAO 56 Penman-Monteith (ETo PMF-56) est le but recherché par la présente étude. Une série de variables météorologiques enregistrées au Centre INRAA de Baraki (Alger), entre 2014 et 2019, a servi à l'estimation de l'évapotranspiration journalière. Dix-huit modèles alternatifs de ETo ont été évalués et comparés au modèle standard ETo PMF-56, appartenant à 3 méthodes basées sur: a) le transfert de masse, b) la radiation solaire et c) la température de l'air. La régression linéaire simple ainsi que des indicateurs statistiques de calcul d'erreur (RMSE, MBE, MAE, RE et indice de Willmott d) ont été utilisés pour l'évaluation de la performance de ces 18 modèles d’estimation de ETo. Les résultats ont montré que les 4 modèles "transfert de masse " réalisent les plus faibles performances avec une sous-estimation de l’évapotranspiration dans les conditions de la Mitidja. Les 8 modèles "radiation" sont nettement meilleurs que les précédents mais légèrement moins performants que les 6 modèles "température". Finalement, en affichant les plus faibles erreurs d'estimation de l’évapotranspiration parmi les 18 modèles évalués, le modèle « température » Trakjovic (2007) a été choisi pour son utilisation en Mitidja en remplacement du standard ETo PMF-56.

Mots clés: évapotranspiration de référence, modèle standard FAO 56 Penman-Monteith, méthodes alternatives d’évapotranspiration, critères d'évaluation.


Estimation de la production laitière chez les brebis Tazegzawt durant le premier mois d’allaitementEstimation de la production laitière chez les brebis Tazegzawt durant le premier mois d’allaitement

El Bouyahiaoui Rachid,  Hidra Hayette,  Djaout Amal, 

Résumé: L'estimation de la production laitière des brebis de race Tazegzawt a été réalisée par la méthode de pesée avant et après tétée sur 16 brebis âgées adultes et multipares âgées entre 2 et 5 ans et allaitant 10 agneaux simples et 13 doubles aux 7e, 15e, 21e et 30e jours de lactation. Le pic de la production laitière journalière moyenne durant le premier mois de lactation s’est produit au 30e jour de l’allaitement, avec 1010 ± 240 g. La production laitière des brebis Tazegzawt est influencée par le nombre des agneaux allaités avec une différence significative à J21 et à J30 (p < 0,01 et p < 0,001, respectivement). La présente étude rapporte des informations préliminaires sur les aptitudes laitières des brebis de la race ovine algérienne Tazegzawt ; ainsi, les brebis contrôlées ont montré un faible potentiel laitier avec des variations individuelles dans la production, indiquant ainsi la vocation viande de ladite race.

Mots clés: Algérie ; mouton ; Tazegzawt ; aptitude ; laitiére ; tétée


IMPORTANCE NUTRITIONNELLE ET AGRO-ECONOMIQUE DES PRODUITS ISSUS DU FIGUIER DE BARBARIE : REVUE DE LA LITTERATURE.

مزاري عزالدين,  محدب أمقران, 

Résumé: Le figuier de barbarie est originaire des régions arides et semi-arides du Mexique. Il a été introduit en Afrique du Nord au 16ème siècle. Les fruits du cactus sont consommés à l’état frais ou cuits, en conserve ou utilisés dans les salades, les sirops, les jus de fruits et dans la production de fromage (Sáenz et al., 2014). Les jeunes cladodes (nopalitos) et les fleurs peuvent être consommées comme légume dans de nombreuses régions du monde. Les études antérieures ont démontrés que le figuier de barbarie contient de très importants composés sur le plan nutritionnel notamment, les bétalaïnes, les composés aminés, y compris la taurine, les minéraux, les vitamines, ainsi que les antioxydants. Ces composés naturels et leurs dérivés se sont avérés dotés d'activités biologiquement pertinentes, notamment des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, hypoglycémiques, antivirales et anticancéreuse. Ces vertus peuvent conférer d'excellentes possibilités à l'industrie nutraceutique et alimentaire pour la préparation de produits de haute valeur ajoutée.

Mots clés: Figuier de barbarie ; Cladode ; Transformation industrielle ; Propriétés fonctionelles et médicinales ; Valeur nutritionelle


LES EXPLOITATIONS OLEICOLES EN ALGERIE ; QUELLE PERFORMANCE ECONOMIQUE ?

Amrouni Sais Haoua,  Fethallah Rabah,  Fahas Mohamed, 

Résumé: En Algérie, l’oléiculture joue un rôle économique, sociale et environnemental important. Le verger oléicole national couvre une superficie de plus 450 mille hectares avec un nombre d’olivier atteignant les 6.200.000 arbres. La connaissance des coûts de production au niveau des exploitations oléicoles est utile de plusieurs points de vue car elle permet de rendre compte de la compétitivité de la filière et elle apporte des éléments d’appréciation sur la sensibilité des différentes agricultures aux changements de politique agricole notamment quand les coûts de production sont mis en relation avec les prix. L’étude des coûts de production au niveau des exploitations oléicoles à travers les différents systèmes de production a révélé un avantage comparatif de l’huile d’olive algérienne. L’analyse des marges brutes fait apparaitre une filière performante sur le plan financier. Mots clés : Algérie, coût de production, exploitations oléicoles, huile d’olive.

Mots clés: Algérie ; coût de production ; exploitations oléicoles ; huile d'olive


Amélioration de l’efficience d’utilisation du phosphore et de potasse par la culture du blé dans les régions sahariennes

Laaboudi Abdelkader,  Mouhouche Brahim, 

Résumé: Dans le but de rentabiliser les investissements et garantir la durabilité de l’agriculture dans les régions sahariennes d’Algérie, une bonne conduite de la fertilisation phospho-potassique de la culture du blé, est indispensable. Dans ce contexte, des essais ont été menés durant trois campagnes consécutives à la station expérimentale, d’Adrar. Quatre traitements ont été utilisés : témoin (T0), K2O (T1), P2O5 (T2), et K2O + P2O5 (T3). Dans cette étude, les doses utilisé lors de l’expérimentation, font références à celles que les agriculteurs utilisent dans la région (184 unités P2O5 et 100 unités de K2O). Les résultats obtenus ont mis en évidence l’importance de la fertilisation phosphatée pour l’amélioration du rendement du blé. A cet effet, l’utilité d’une intervention précoce par des apports de correction, a amélioré l’efficience d’utilisation des engrais apporté. Ainsi, les rendements obtenus sont de 56,46 ; 53,71 et 78,78 16 q/ha avec un effet significatif pour le phosphore (P<0,01) respectivement pour les trois campagnes consécutives. Le coefficient apparent d’utilisation des engrais appliqués (CUA), varie selon les campanes et le type d’engrais ; de 13,92 à 28,84 % pour le potassium et de 7,56 à 15,67 % pour le phosphore. L’efficience d'utilisation des engrais apportés (EUE), varie de 10,03 à 28,42 kg de blé/ kg de K2O/ha et de 24,76 à 26,32 kg de blé/ kg de P2O5/ha.

Mots clés: Mots clés : Durabilité, régions sahariennes, blé, fertilisation, efficience d’utilisation. ; Keywords: Sustainability, Saharian regions, wheat, fertilization, use efficiency


Valorisation technologique des dattes de faible valeur marchande par la production du sirop

جعفري كوثر,  خميسات الهايفة,  برقية مريم,  حفوظة صبىرينة, 

Résumé: Résumé La présente étude se situe dans la perspective de la valorisation de quatre variétés de dattes communes de différentes consistances, répandues dans la région d’Oued-Righ, en essayant de mettre au point un sirop de qualité par un procédé qui nécessite une extraction par diffusion suivie d’une concentration sous-vide afin de diminuer la caramélisation et préserver la valeur nutritionnelle du sirop issu de la transformation. Cette méthode est proposée comme substitut à la concentration traditionnelle basée sur la cuisson directe au feu. Au préalable nous avons entrepris des analyses physico-chimiques et biochimiques de la matière première (dattes). Dans un deuxième temps nous avons procédés à l'étape de transformation et d’optimisation du processus d’extraction du sirop. Les analyses physico-chimiques ont été effectuées sur la datte entière et les sirops élaborés, par détermination du degré Brix, de la viscosité et des teneurs en humidité, sucres totaux, sucres réducteurs, polyphénols et HMF. A cet effet, la caractérisation biochimique de la matière première montre que les trois variétés de catégorie molle ont une teneur en sucres réducteurs élevée de l’ordre de 60%, par contre les rebuts de Deglet nour présente une valeur de 12%. Cependant, le rendement en sirop est supérieur pour les variétés Ghars et Tinissine, soient respectivement 60 et 48%. Il est faible pour les rebuts de Deglet nour, soit de l'ordre de 30%. L’ensemble des cultivars de dattes testés conviennent pour l’extraction du sirop. Cependant, la qualité de ce dernier diffère d’un cultivar à un autre suivant leurs compositions biochimiques, notamment leurs contenus en sucres.

Mots clés: Valorisation, Dattes, Optimisation, Sirops, Qualité