Nutrition & Santé
Volume 7, Numéro 2, Pages 54-62

Teneur En Iode Et Qualité Des Sels Alimentaires Commercialisés Dans La Région De Djelfa

Auteurs : Yabrir Benalia . Saila Abdelkader . Mekenez Nawel . Hachi Mohamed . Hamidi Mohamed . Azouzi Blel .

Résumé

Introduction. L’Algérie, à l’instar des autres pays, a adhéré au programme universel d’iodation de sel initié par l’OMS dans le but d’éliminer les troubles dus à la carence en iode (TCI). Le pourcentage de ménages consommant du sel adéquatement iodé a chuté ces dernières années et a touché beaucoup plus la classe des pauvres. Objectif. L’objectif de cette étude est d’évaluer la teneur en iode des sels alimentaires commercialisés dans une région steppique centrale de l’Algérie et d’estimer le degré de respect du programme d’iodation du sel. Matériel et méthodes. Au total 45 échantillons de sel alimentaires commercialisés dans la localité de Djelfa ont été analysés. Ces échantillons proviennent de neuf marques différentes. Les analyses physicochimiques ont porté sur le dosage de la teneur en iode par titrage iodométrique, dosage de la teneur en NaCl, détermination des matières insolubles et de l’humidité. Résultats. Les résultats obtenus montrent que la teneur en iode varie d’un échantillon à l’autre (p<0,05) et que 77,78% des échantillons sont considérés comme non conforme à la législation Algérienne en vigueur fixée entre 50,55 et 84,25 mg/kg de sel. Cette fraction renferme deux groupes, un exempt d’iode ou du moins à très faible concentration, l’autre, bien que iodé, accuse un déficit important en cet élément (p<0,01). Tous les échantillons sont conformes eu regard des autres paramètres excepté pour le NaCl où seulement 44,44% des échantillons sont déclarés conformes. L’analyse de la variance montre que tous les paramètres dépendent significativement de l’échantillon testé. Conclusion. Cette étude doit être confortée avec une étude épidémiologique concernant la prévalence des TCI toute en la généralisant à d’autres régions et en essayant de trouver des liens entre la prévalence de ces derniers et la teneur en iode des sels commercialisés. Toute généralisation, à ce stade s’avère hasardeuse.

Mots clés

Iode ; Sel ; Troubles TCI ; Goitre ; Norme ; Djelfa