Insaniyat
Volume 3, Numéro 9, Pages 103-106

L’histoire En Quelques Toiles Chez Abderrahmane Aïdoud. Entre Orient Et Occident, La Sémiologie Porte

Auteurs : Maougal Mohamed Lakhdar .

Résumé

Maurice Halbwachs, l'auteur bien connu de travaux particulièrement pertinents sur la mémoire a développé dans son ouvrage devenu classique : la mémoire collective, une idée particulièrement importante sur le problème de la mémorisation. Selon lui, et comme pour revenir au poète hellénique Sémonide de Céos (Vème Siècle av. J.C) qui avait mis au point une méthode de mémorisation par topoïsation, la mémoire travaillerait à partir de repères qui le plus souvent sont spatio-temporels qu'il analyse dans les chapitres 4 et 5. Les lieux joueraient (ici les deux portes) en particulier un rôle cardinal. Si la conception de l'histoire qui a prévalu jusqu’à présent fait de cette matière et discipline un champ de fonctionnalité quasiment réservé au temps et par contrecoup seulement à l'espace, l’histoire qui se développera à partir de nouvelles dimensionnalités comme les représentations culturelles et artistiques, voire l’intervention de plus en plus manifeste de systèmes de codages complexes, qui comme c'est le cas pour la peinture chez Abderrahmane Aïdoud, font intervenir les codes iconographiques ou picturaux ou encore des codes symboliques de couleurs et des formes. Cet article se veut, donc, un essai d'exploitation de la lecture de l’histoire à travers l'art pictural et s'inscrit en quelque sorte, mais bien modestement dans la démarche déjà engagée depuis plusieurs années par l’Editeur parisien Mazenod. L'Histoire a plus que jamais besoin d'être saisie en polychromie et en représentation du génie humain que la seule écriture bidimensionnelle, en noir sur blanc, ne doit plus confisquer, ni monopoliser.

Mots clés

Histoire; mémoire; toile ; sémiologie; mémoire collective.