Iles d Imesli


Description

The journal Iles d Imesli is an international journal, published online one December each year (annually), with open access to an international reading committee. Its publication by the Laboratory of Improvement and Teaching of Amazigh Language of the University Mouloud Mammeri of Tizi-Ouzou, has as objective to make known the works, how many, made by the researchers of the Amazigh domain. The journal is an academic network for researchers in the field to contribute with innovative research in the field of Amazigh language and culture. The publication of this annual review is devoted to themes related to the field of Amazigh language and culture (language, literature and civilization). The journal is also open to other studies on l didactic, socio-anthropological and history studies of the Amazigh world. As the writing languages of the articles, the journal supports manuscripts written in French, and English. Moreover, in order to accompany the Amazigh language in the new academic fields, the journal included in its style sheet a summary in Tamazight for each article. The editorial board will be responsible for doing this for non-Berberizing authors. Original scientific productions and remarks are welcome at any time of the year. The editorial policy of Iles d Imesli journal is to respect the rules of ethics and professional standards in the process of publication of papers.

9

Volumes

9

Numéros

151

Articles


Transmission des savoirs traditionnels dans le pays chaoui Un processus en péril

Guedjiba Abdennacer, 

Résumé: « Les savoirs traditionnels » que l’on oppose, généralement, aux savoirs scientifiques, sont souvent, définis comme ce qui d’un passé persiste dans le présent où il est transmis et demeure agissant et accepté par ceux qui le reçoivent et qui, à leur tour, au fil des générations, le transmettent à leurs descendants. Ces savoirs et ces savoir-faire proviennent de la manière de penser ou d’agir héritée et des croyances populaires. Certaines expériences peuvent aussi être des sources de ces savoirs. Les chaouis de l’Aurès, à l’instar de toutes les sociétés berbères de l’Afrique du Nord, disposent de riches savoirs traditionnels englobant tous les domaines de la vie : l’astronomie, la météorologie, l’agriculture, la médecine traditionnelle, ... Fortement liés à leurs activités socioéconomiques et culturelles, ces savoirs, accumulés au fil des générations, testés et adoptés au cours des millénaires, servaient à guider les chaouis de l’Aurès, dans leurs interactions avec le milieu dans lequel ils vivaient. Aujourd’hui, face aux mutations sociales, économiques et culturelles que connait le pays chaoui et particulièrement les milieux ruraux ; ces savoirs, à tradition, essentiellement, orale, sont disqualifiés, dans l’insouciance sociétale absolue. Une disqualification qui s’accroit de plus en plus avec le fossé grandissant, entre les générations plus âgées, détentrices de ces savoirs et les générations montantes désintéressées et insoucieuses de ce patrimoine. Pour mieux comprendre la situation, nous nous interrogeons, dans un premier temps, sur les conditions de reproduction de ce mode de savoir traditionnel dans l’Aurès. Nous enquêtons ensuite sur les raisons qui menacent, aujourd’hui, ce patrimoine de disparition et leurs retombées sur la vie du monde rural dans le pays chaoui. Abstract "Traditional knowledge", which is generally opposed to scientific knowledge, is often defined as what remains of a past in the present where it is transmitted and remains acted upon and accepted by those who receive it and who in turn, through the generations, pass it on to their descendants. This knowledge and know-how come from the way of thinking or acting inherited and popular beliefs. Some experiences can also be sources of this knowledge. The Chaouis of Aures, like all Berber societies of North Africa, have rich traditional knowledge encompassing all areas of life: astronomy, meteorology, agriculture, traditional medicine Strongly related to their socio-economic and cultural activities, this knowledge, accumulated over generations, tested and adopted over the millennia, was used to guide the Chaouis of the Aurès, in their interactions with the environment in which they lived. . Today, in the face of the social, economic and cultural changes in the chaoui country and particularly in rural areas ; this knowledge of tradition, essentially oral, is disqualified in absolute societal insouciance. A disqualification that is growing more and more with the growing gap, between the older generations, holders of this knowledge and the rising generations disinterested and careless of this heritage. To better understand the situation, we first wonder about the reproduction conditions of this traditional knowledge mode in Aurès. We then investigate the reasons that threaten today, this heritage of disappearance and their impact on the life of the rural world in the country chaoui. Keywords : knowledge - know-how - tradition- country chaoui - danger

Mots clés: Savoirs ; Savoir-faire ; tradition ; pays chaoui ; péril


La citoyenneté au village. La logique parentale à l’épreuve de la « modernité »

صالحي كريم, 

Résumé: Ce texte est une lecture de matériaux ethnographiques rassemblés lors d’enquêtes de terrain et d’observations menées principalement dans un village de Kabylie. Il tente de montrer comment la citoyenneté est réinventée et quels sont les éléments qui commandent ce changement. Ainsi, le citoyen des temps présents puise des structures de parenté les ressorts du lien social tout en desserrant les contraintes imposées par le groupe et s’adapte à l’économie moderne tout en restant dans un système d’échange par lequel les membres de l’unité familiale entretiennent leur solidarité. Les jeux de l’honneur sont aussi convoqués pour sauver la face à travers les soins donnés à l’image du village et l’intérêt accordé au passé à travers une mémoire collective constamment rappelée.

Mots clés: citoyenneté ; village ; parenté ; organisation sociale ; mémoire collective


L’organisation sociale d’un village kabyle en mutation : pour quelles approches anthropologiques ?

Kinzi Azedine, 

Résumé: Notre proposition s’interroge sur les nouvelles approches anthropologiques susceptibles d’appréhender aujourd’hui les formes d’organisation sociale d’un village kabyle en mutation permanente. Plus d’un siècle d’études anthropologiques sur le monde villageois en Kabylie, les méthodes se multiplient et se reproduisent entre les approches héritées de l’anthropologie occidentale (coloniale et professionnelle) et celles des autochtones. En effet, la nature complexe des structures sociales du village kabyle, tant dans le passé que dans l’ère contemporaine, a mis à l’éprouve des nouvelles perspectives et de nouveaux paradigmes anthropologiques. L’intérêt de notre réflexion est de tenter, à partir des exemples pratiques de quelques villages de Kabylie d’aujourd’hui, de placer dans une perspective anthropologique la dimension dynamique de leur organisation sociale. Pour ce faire, les approches dynamique et interaction sociale feront dans notre recherche le choix opératoire de méthodes et de paradigmes permettant de saisir les changements, les ruptures et les continuités des structures sociales villageoises en Kabylie.

Mots clés: Approches anthropologiques, organisation sociale, village kabyle, approche dynamique, approche interaction sociale.


L’Algérie pensée d’ailleurs. A propos de quelques travaux de Fanny Colonna.

Le Pape Loïc, 

Résumé: Cet article propose de revenir sur trois angles d'approches de la sociologie de Fanny Colonna à propos de ses travaux sur l'Algérie. Nous montrons que Fanny Colonna a pensé la société algérienne depuis trois "ailleurs" : un ailleurs géographique, un ailleurs disciplinaire et un ailleurs théorique.

Mots clés: Algérie ; Sociologie ; Anthropologie ; Salhi ; Colonna


La migration générique dans l’oeuvre de Mouloud Mammeri. Analyse de la nouvelle La Meute

Boukhelou Fatima, 

Résumé: Dans le présent article, nous nous proposons d’interroger les raisons qui sous-tendent la migration générique chez Mouloud Mammeri. Nous essayerons, dans un premier temps, de définir ce qui caractérise la nouvelle d’un point vue phénoménologique. Dans un deuxième temps, nous démontrerons que l’œuvre mammérienne, tant les récits premiers que les récits seconds, entretiennent une étroite corrélation en vue de dire et de redire ce qui doit être dit pour conjurer l’oubli et restaurer l’histoire. Dans un troisième temps, nous analyserons la nouvelle La Meute à la lumière d’une approche mythanalytique.

Mots clés: nouvelle ; migration générique ; approche mythanalytique ; récits seconds ; meute