Journal Algérien des Régions Arides


Description

La revue : « Journal Algérien des Régions Arides » est une revue spécialisée dans le développement global en Régions Arides. Elle traite de sujets à caractère appliqué : •Des articles qui permettront de mieux appréhender les phénomènes liés à l’aridité et à la désertification. •La recherche de solutions aux problèmes liés au terrain après un diagnostic préalable. Les informations et les connaissances permettront une orientation vers des axes de recherche à développer avec le concours de tous les chercheurs et les acteurs sur le terrain : universitaires, chercheurs, ingénieurs, administrateurs des services de l'agriculture, de l'équipement, de l'hydraulique... La revue : « Journal Algérien des Régions Arides » est destinée aux chercheurs, ingénieurs, technologues et spécialistes dans les domaines relatifs aux zones arides et autres gestionnaires qui auront la responsabilité du maintien de l’équilibre écologique présent et futur ainsi que de la préservation de la steppe et du milieu oasien dans une stratégie liée à la biodiversité et au développement durable.


10

Volumes

11

Numéros

98

Articles


Variabilité pluviométrique et reconfiguration de l’occupation du sol dans le delta du fleuve Sénégal

Cissokho Dramane, 

Résumé: En réponse à la dégradation des conditions de production agricole par la sécheresse, le barrage de Diama a été érigé afin d’impulser le développement de l’agriculture irriguée. Cet ouvrage a complètement modifié les ressources naturelles du delta du fleuve Sénégal. Ainsi, l’objet de cet article est d’analyser la variabilité pluviométrique et la reconfiguration de l’occupation du sol du delta du fleuve Sénégal suite à la construction du barrage de Diama. La méthodologie utilisée en complément du traitement numérique des images satellitaires du capteur Landsat 7 ETM+ level-1, datant de 1976 et 2017, repose sur le recours aux données pluviométriques d’une station locale, la recherche documentaire et des observations sur le terrain. Les résultats révèlent une importante variabilité temporelle de la pluviométrie. Ils montrent également que le barrage de Diama, en stimulant le développement agricole a reconfiguré l’occupation du sol en faveur des terres agricoles qui sont passées de 592 ha en 1976 à 2139 ha en 2017 et des espaces colonisés par le Typha australis. La croissance des superficies allouées à la production agricole a entraîné la contraction des parcours pastoraux et les zones pourvoyeuses de bois-énergie. Il s’en suit des conflits entre éleveurs et agriculteurs et une insécurité énergétique de cuisson.

Mots clés: Variabilité pluviométrique, L’occupation des sols, Surfaces agricoles, Barrage de Diama, Delta du fleuve Sénégal


Activité antifongique de l’extrait méthanolique de R’tem (Retama raetam) sur la croissance mycélienne et la sporulation de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis, agent de Bayoud du Palmier dattier

بن زهرة إبراهيم الخليل, 

Résumé: Ce travail a objectif pour évaluer l’activité antifongique de l’extrait méthanolique de l’espèce R’tem (Retama raetam (Forssk.) Webb & Berthel.), originaire des régions arides et sahariennes collectée de la région de saoura durant le mois de Mai 2019. Cette activité a été testée sur la croissance mycélienne et la sporulation de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis, agent de Bayoud du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.), par l’utilisation de la méthode de l’extrait en puits avec trois concentrations différentes. Les résultats sont significatifs (P<0.01) sur la croissance mycélienne ainsi que sur la sporulation par rapport au témoin. Les valeurs du taux d’inhibition varient entre 22 et 62,6% sur la croissance mycélienne, et entre 17 et 70,6% sur la sporulation. En comparaison entre les concentrations de l’extrait, les deux premières concentrations 10-1 et 10-2 g/ml ont la capacité antifongique plus importante que celle la concentration 10-3 g/ml. Ces résultats sont très prometteurs pour pratiquer sur terrain ce l’extrait sur les pieds du palmier malades afin de limiter les dégâts causés par cette contrainte.

Mots clés: retama raetam ; Bayoud ; palmier dattier ; extrait méthanolique ; Inhibition


Adoucissement par précipitation a la chaux et le carbonate de sodium des eaux de l’albien Ain Sahara (Touggourt – Algérie)

Mellah Abdelkarim, 

Résumé: Le présent travail a pour objectif, l’adoucissement des eaux du forage de Ain Sahara du réservoir aquifère du Continental Intercalaire qui se trouve dans la région de Touggourt (Sud-est Algérie) en utilisant la chaux éteinte (Ca(OH)2) et le carbonate de sodium (Na2CO3). Ce réservoir est particulier par son volume considérable du à la fois à son extension sur plus de 600.000 km2 et son épaisseur moyenne de plusieurs centaines de mètres. Cette nappe qui se trouve à une température moyenne de 57°C est une importante réserve en eau thermale. L’exploitation de cette nappe albien se fait à un débit de 150 L s–1, soit 12960 m3/j, ce qui représente une capacité d’exploitation de 14,2 millions de m3/an. Ces eaux sont fortement minéralisées (1,8 à 2,5 g L–1) et d’une dureté très élevée (102 °f). Le diagramme à barre a montré que la concentration de la chaux nécessaire pour réduire la dureté carbonatée calcique de cette eau est équivalente à la concentration des ions bicarbonate (HCO3–) de 120 mg L–1. D’après le diagramme l’efficiente maximale est de 9% et par conséquent le procédé à la chaux ne doit pas être la bonne solution aux problème d’entartrage dans la région d’Ain Sahara. L’étude des paramètres tels que le pH et la conductivité montre une augmentation du pH après 10 min de l’addition de la chaux atteint le 10,15 suivie d’une diminution lente jusqu’à 9,90 après 50 min. L’étude de la conductivité montre aussi une augmentation après 10 min d’addition de la chaux suivie par une diminution qui arrive à 2.69 µS Cm–1. Dans les deux cas l’augmentation du pH est due à l’enrichissement des eaux par les ions OH– et Ca2+. Le traitement avec le carbonate de sodium, montre une très bonne efficacité comparée avec celle du chaux d’adoucissement et avec un rendement d’élimination de la dureté supérieur à 54 %.

Mots clés: Adoucissement ; ; Entartrage ; ; Chaux ; ; Carbonate de Sodium


Impact de la mauvaise gestion des eaux sur le déséquilibre de l'écosystème oasien du sud algérien (cas de l’Oasis d’In-Salah

Zegait Rachid,  Bensaha Hocine, 

Résumé: L’oasis peut être considérée de manière générale comme un lieu habité, isolé dans un environnement aride ou plus généralement hostile, dont la localisation est liée à la possibilité d’exploiter une ressource, notamment l’eau, pour la pratique de l’agriculture irriguée. Cependant, les principales composantes environnementales (climat, système hydrique) dans le cas de l’environnement hydro édaphique d’In-SALAH sont en forte dégradation et en, équilibre précaire. On enregistre actuellement une baisse de l’artésianisme des nappes due à une surexploitation hydrique qui entraine une élévation des eaux phréatiques accompagnées d’une forte salinisation des sols de l’oasis. La modification néfaste du méso climat oasien et la poursuite de la désertification des steppes environnantes suite à ces changements conduisent à s’interroger sur la reproductibilité future de cet écosystème, voire sur son existence même. La mauvaise gestion des eaux au niveau de l’oasis, notamment le développement non raisonné des forages illicites, a fait apparaître des quantités non négligeables d’eaux excédentaires qui ont fortement perturbé les équilibres naturels dans les milieux oasiens, milieux déjà très fragiles. Cette situation impose des aménagements hydroagricoles appropriés, associés à la bonne gestion des ressources en eau pour assurer un développement durable de l’oasis. La région d’In-Salah a été touchée directement par ce problème. En effet l’objectif de ce travail consiste à mettre l'accent sur les interventions humaines ayant accéléré la dégradation de ces milieux naturellement fragiles ainsi que sur la recherche de solutions palliatives pour le redéveloppement pérenne de l’oasis en Algérie.

Mots clés: Bilan hydrique, Ecosystème, Gestion de l’eau, Oasis, Salinité.


Héritabilité, corrélations et gain de sélection précoce en F2 de blé tendre (Triticum aestivum L.) sous conditions semi-arides

فلاحي زين العابدين,  حناشي عبد الرحمان,  قندوز علي,  رابطي أبوبكر,  بوزرزور حمنة, 

Résumé: Une expérimentation a été conduite à l’Institut National de la Recherche Agronomique d’Algérie (INRAA), Unité de recherche de Sétif, pour étudier la variabilité génétique, l’héritabilité et le gain génétique attendu en sélection chez 20 familles F2 de blé tendre. Les mesures ont porté sur la teneur en chlorophylle, la durée de la phase végétative, la surface de la feuille étendard, la hauteur de la végétation, le nombre d’épis par plant, le poids de 1000 grains, la longueur de l’épi, le nombre de grains par épi, la biomasse par plante et le rendement grain. L'analyse de variance a révélé des différences significatives entre les génotypes pour tous les caractères étudiés. Le coefficient de la variabilité génétique varie de 1.84 pour la durée de la phase végétative à 14.88 pour le nombre d'épis par plante. Des valeurs élevées de l’héritabilité au sens large, combinées à de hautes valeurs du coefficient de la variabilité génétique et du gain génétique ont été observé pour la surface de la feuille étendard, la hauteur de la plante, le nombre d’épis par plante, le nombre de grains par épi et de la biomasse produite par plante, suggérant que ces caractères sont sous contrôle génétique additive et la sélection précoce dans des générations en ségrégation semble efficace pour les améliorer. Le gain génétique attendu en sélection varie de 3.06% pour la durée de la phase végétative à 26.37% pour la hauteur de la végétation. Les résultats montrent une forte association génotypique positive du rendement grain avec la hauteur de la plante (1.051**), le nombre d’épis par plante (0.833**), le poids de 1000 grains (0.423**), la longueur de l'épi (1.016**) et la biomasse aérienne (0.950**). Au niveau génotypique, l’analyse en chemin a montré des effets directs élevés, sur le rendement grain, venant surtout du nombre d’épis par plante (6.033) et du nombre de grains par épi (6.403). Les caractères nombre d’épis/plante et nombre de grain/épi ont montré une forte héritabilité, des coefficients de variabilité génétique élevés avec un gain génétique et des effets directs positifs sur le rendement grain. Par conséquent, ces caractères peuvent être considérés comme des critères de sélection appropriés pour développer des génotypes à haut rendement en zones semi-arides.

Mots clés: variabilité génétique ; corrélation ; héritabilité ; sélection ; rendement grain


Evaluation of the resistance to antibiotics of bacteria responsible for mastitis in cows in Southern Algeria

Saidi Radhwane,  Mimoune Nora,  Benaissa Mohamed Hocine,  Baazizi Ratiba,  Khelef Djamel,  Bahouh Mohamed Wail,  Kaidi Rachid, 

Résumé: The aim of this study is to evaluate the sensitivity of germs isolated from mastitis towards different antibiotics. The work carried out on several cattle herds in the South region of Algeria. A total of 80 bacterial strains were isolated to be the subject of a disk-diffusion agar antibiotic sensitivity test, the bacterial strains were under the groups of Staphylococcus coagulase positive SCP (10), Staphylococcus coagulase negative SCN (35) and Enterobacteriaceae (35).Twenty-one antibiotic’s effectiveness were put to the test. The results showed that 100% of the SCP strains were resistant to Penicillin G, while the SCN strains were less resistant to it with a resistance rate of 71.42%. SCN strains’ resistance was high towards oxacillin (68.57%), erythromycin (54.28%), clindamycin (54.28%), and for vancomycin (51.42%). However, no resistance was recorded against gentamycin. Enterobacteriaceae strains had a high resistance against the combination: Amoxicillin + clavulanate (74.28%). On light of the results, the following antibiotics: Gentamicin, the combination Trimethoprim-sulfamethoxazole and enrofloxacin tend to be the best antibiotics to fight against mastitis in the center region of Algeria. It must be noted that while being very effective, it’s not recommended to use Gentamicin, because it is not that available in our region and is very costly; on the other hand we recommend the use of Sulfamides due to their availability in the Algerian market and being cheaper.

Mots clés: Mastitis ; antibiotics ; resistance ; Southern Algeria


EVALUATION D’UN TEST DE DIAGNOSTIC RAPIDE DES MAMMITES: SPEED MAM COLOR

Saidi Radhwane,  Mimoune Nora,  Benaissa Mohamed Hocine,  Baazizi Ratiba,  Khelef Djamel,  Bahouh Mohamed Wail,  Kaidi Rachid, 

Résumé: L’objectif de la présente étude était d’évaluer un test pour le diagnostic rapide des mammites, dans les élevages bovins de la région centre de l’Algérie. L’étude a été réalisée sur 100 vaches en lactation appartenant à 15 élevages. Le test évalué était le speed® mam color. Ces vaches ont fait l’objet d’un dépistage des mammites par le test CMT (California Mastitis Test). Les prélèvements positifs au CMT ont fait l’objet d’une analyse bactériologique, pour identifier les germes pathogènes. L’analyse bactériologique classique et le Speed® Mam Color ont été utilisés pour l’identification de bactéries pathogènes responsables de mammites bovines et la réalisation d’un antibiogramme rapide. Avec le CMT, la prévalence des mammites subcliniques a été évaluée à 25% des vaches dépistées et la culture bactériologique à l’aide d’un test rapide : speed® mam color était positive chez 96% [24/25] des vaches positives au CMT. Cependant, l’analyse bactériologique classique des échantillons positifs aux CMT a montré une positivité de 100% [25/25]. Ce résultat a montré une très bonne corrélation [96%] entre les résultats du test rapide et l’analyse bactériologique classique et donc, une bonne fiabilité du test rapide utilisé pour l’identification des infections intra-mammaires. Ainsi, le Speed® Mam Color semble être un outil avantageux à développer, à petite ou à grande échelle, pour un diagnostic rapide, systématique et régulier dans un programme intégré de lutte contre les mammites.

Mots clés: Speed® Mam Color ; mammite ; diagnostic rapide ; bactériologie ; vaches


Origins of pesticide residues in agricultural soils in Biskra (South-East Algeria): survey vs. detection

Bettiche Farida,  GrÜnberger Olivier,  ChaÏb Warda,  Mancer Halima,  Bengouga Khalila,  Belhamra Mohamed, 

Résumé: In southern Mediterranean countries, little is known about pesticide inputs under greenhouses, and use is rarely compared with the actual content in the soil. The contamination of agricultural soils by pesticides in the Ziban region (Algeria) was studied by comparing field surveys (farmers, sellers) and direct observations (pesticides packaging) with results of a soil multi-residue analysis using chromatography (liquid and gas) and mass spectrometry detection. Twelve soil samples (six locations at two depths) under tomato greenhouses in six localities (M’Ziraa, Sidi Okba, Ain Naga, El Ghrous, Doucen, and Lioua) were analyzed. The number of active ingredients reported by respondents and observations reached 71 AIs belonging to 34 chemical groups. Despite the wide range of AIs declared to be used by farmers, four other (unexpected) AIs have been identified and quantified by chromatographic analyzes: azinphos-methyl (AZM) (organophosphate), methyl-parathion (organophosphate), and the metabolites p,p'-DDE (organochlorine) and desethylatrazine (triazine). Only AZM and p, p'-DDE were detected in all samples. After examining the possible sources, AZM could be drifting from neighboring regions. The origin of p,p'-DDE was likely the historical use of DDT in locust control or the recent use of dicofol. In conclusion, phytosanitary surveys alone are not sufficient to identify all the AI that can circulate in an agricultural landscape; periodic multi-residue analyses are required to monitor soil contamination. Also, maximum limits for each active ingredient in the soil must be established at the national level to classify a « pollueted » soil.

Mots clés: Surveys ; Multi-residue analysis ; GC/MS ; LC/MS ; azinphos-methyl ; p,p'-DDE ; Soil ; greenhouses ; Biskra


EFFECTS OF MORPHOMETRIC CHARACTERISTICS ON FLASH FLOOD RESPONSE AT ARID AREA (CASE STUDY OF WADI DEFFA, EL BAYADH CITY, ALGERIA).

هاشمي علي,  حفناوي محمد أمين,  مادي محمد, 

Résumé: In Algeria, flash floods are becoming one of the most damaging natural hazards. Therefore, the study of watershed morphometric parameters is very important since it is a significant element of the flow processes and flash flood generation. Especially in arid areas characterized by poor vegetation cover. This work deal with the analysis of the morphometric parameters upstream El Bayadh, 700km south of the capital Algiers. The city has been hit by devastating flash floods in October 2011. The flooding impacted both population and property with 13 dead, tens of injured, hundreds of destroyed houses, 5 collapsed bridges, at an estimated cost of 6 billion dinars (600 million Euros). DEMs data has been used in the evaluation morphometric parameters including linear, areal and relief aspects using Geographic Information System (GIS) to assess flash flooding susceptibility and will be used for further investigation and diagnostic of the hydrologic behaviour in this studied arid watershed.

Mots clés: SRTM DEM, MORPHOMETRIC ANALYSIS, GIS, WATERSHED, FLOOD, EL BAYADH, ALGERIA.


Apport du SIG à l’établissement de la carte de vulnérabilité intrinsèque de la nappe d’Inféro-flux de l’Oued M’zab, Algérie

Achour Mansour, 

Résumé: Les eaux souterraines dans les zones arides représentent la principale ressource en eau exploitable. En raison de leur rareté ainsi que de la multiplication des sources de pollution dans certaines régions (eaux usées et industrielles, décharges brutes, engrais chimiques, etc.), ces ressources nécessitent une protection adéquate. A cet effet, l'établissement de cartes de vulnérabilité des eaux souterraines aux pollutions de surface constitue un outil d’aide à la décision de première importance visant à la sauvegarde des ressources locales. La méthode appliquée à cet effet a été la méthode GOD. Cette méthode paramétrique, à cotation numérique et à système de classement, reste d'usage relativement simple et commode ne nécessitant pas la disposition de nombreux paramètres difficiles à acquérir dans ce contexte. Selon les exigences de la méthode, l’intégration et la combinaison de cartes d’indexes hydrogéologiques en mode raster, dans un SIG sous environnement d’ArcGIS, a permis l’élaboration de la carte des indices de vulnérabilité intrinsèque de la nappe d’inféro-flux de l’Oued M’zab. Les résultats révèlent la prédominance de quatre classes d’indices de vulnérabilité. Une campagne d’analyse des éléments potentiellement polluants a été effectuée sur une vingtaine de puits, dans le but de valider la carte de vulnérabilité établie. Les résultats de l’étude paraissent très satisfaisants.

Mots clés: Nappe Inféro-flux, Oued M’zab, Pollution,SIG, Vulnérabilité intrinsèque


Analyse du bilan énergétique pour la production de la plasticulture, étude de cas: Wilaya de Biskra

Nourani Ahmed,  Bencheikh Abdelali, 

Résumé: Ce travail vise à déterminer l’énergie utilisée pour la production de légumes de serre dans la wilaya de Biskra (Algérie). Une enquête a été réalisée à l'aide de questionnaires face à face afin d'analyser l'efficacité énergétique. Les résultats montrent que l'énergie totale requise pour la production de légumes de serre est de 119,68 GJ par hectare, où l'infrastructure était le plus gros consommateur d'énergie, suivie de l'électricité et des engrais avec une part de 22%, 20% et 19%, respectivement. L'efficacité de l'utilisation de l'énergie a été calculée à 0,82, ce qui montre l'inefficacité de l'utilisation de l'énergie dans la production de légumes protégés. Tous les agriculteurs utilisent moins d'énergie provenant de machines en hectares que l'énergie humaine, car l'itinéraire cultural est similaire pour toutes les serres étudiées.

Mots clés: légume protégé - serre - analyse entrées-sorties - énergie - Biskra.


ASSESSMENT OF GENETIC DIVERSITY AMONG PEARL MILLET LANDRACES [PENNISETUM GLAUCUM (L.) R. BR.] FROM ALGERIAN SAHARA USING QUALITATIVE TRAITS

Rahal-bouziane Hafida, 

Résumé: Genetic diversity is an asset for successful genetic improvement but also for food security. The aim of this work was to evaluate the variability of some millet landraces through qualitative traits using the Shannon diversity index (H’). Results showed existence of a high diversity for: green fodder yield potential (0.977), flag leaf attitude (0.736), bristle colour (0.625) and seed shape (0.632). Intermediate diversity index was found in the majority of the traits studied with the highest value for the anther colour (0.594), the tillering attitude (0.591), the number of nodal tillers (0.526), the spikelet shattering/threshing (0.468) and the seed colour (0.415). The same value of intermediate diversity index (0.497) was registered for the plant aspect, the bristle length and the seed covering. The lowest values of diversity index concerned the spikelet glume colour (0.403) and the spike shape (0.377). In vegetative traits, these classes were dominant: erect growth habit (64.71 %), intermediate green fodder yield potential (41.18 %), good plant aspect (76.47), few numbers of nodal tillers (82.35 %) and intermediate flag leaf attitude (64.71 %). In inflorescence traits, the greatest proportions were registered for: cylindrical spike shape (52.94 %), non-shattering and free threshing (64.71 %), tan tips for bristle colour (64.71 %), medium bristle length (76.47 %), brown group for anther colour (52.94 %) and yellow green group for spikelet glume colour (64.71 %). In seeds, intermediate seed covering class dominated with 76.47 %, followed by the gray brown group in seed colour (64.71 %) and finally by oblanceolate seed shape class (52.94 %).

Mots clés: Local ecotypes ; Pearl millet ; Shannon diversity index ; Variability


Réseau de veille phénologique et changements climatiques en milieu oasien

Lakhdari F. ,  Roumani M. ,  Nia B. ,  Bensalah M.k. ,  Bencheikh A. ,  Benguega Z. ,  Dakhia N. ,  Benaziza A. , 

   Date de publication: 01-12-2016    pages  82-90.