Journal Algérien des Régions Arides
Volume 14, Numéro 1, Pages 66-79

Mécanisme (s) De Tolérance Au Sel Chez L'orge (hordeum Vulgare)

Auteurs : Rechachi Miled Zohra .

Résumé

Le développement local passe obligatoirement par une recherche développement laquelle doit s’appuyer sur une parfaite connaissance du matériel biologique du milieu considéré. En effet, ce patrimoine constitue un réservoir pour l’identification des potentialités de ces ressources naturelles et des mécanismes voir les gènes d’adaptation à tel ou tel stress. Chez l’orge étudiée ici, où l’expérimentation est faite en aquiculture stricte, en conditions contrôlées de laboratoire, sur cinq variétés d’orge (Saida 183, Rihane 3, Tichedrett, Oued Righ et Beldi de bordj ben Azouz) alimentées avec une solution nutritive (KNOP) additionnée différentes doses NaCl, la tolérance au sel semble liée à l’aptitude de la plante à ajuster son potentiel osmotique par l’absorption substantielle de Na+, son transfert et son accumulation au niveau foliaire. Cette caractéristique associée à la production de la biomasse sèche peut constituer un indicateur de la tolérance au sel chez l’orge afin de classer les variétés anciennement utilisées par nos agriculteurs, ce qui représente, déjà une base pour un programme de recherche visant l’amélioration des plantes en milieu aride.

Mots clés

mécanisme ; , tolérance ; , orge, ; concentration saline.