Journal Algérien des Régions Arides
Volume 13, Numéro 0, Pages 69-81

La Forêt Algérienne Face Aux Feux : Proposition D’un Dispositif De Prévention Et De Lutte

Auteurs : Boukerker Hassen .

Résumé

L’élément naturel, qui est sujet le plus aux dégradations, demeure le milieu forestier qui subit d’énormes pertes aussi bien sur le plan floristique que faunistique. Cette richesse naturelle comporte un équilibre fragile qui, une fois rompu, demande d’énormes moyens pour son rétablissement.Ainsi, l’Homme a toujours puisé les ressources forestières. Cette action non réglementée a nui au développement forestier par les agressions inconscientes tant par le biais des délits de coupes, du surpâturage que de l’incendie incontrôlé pour l’utilisation de ces surfaces en terrains agricoles. Ce dernier fléau ; constitue sans doute, le facteur de dégradation le plus redoutable de la forêt algérienne et méditerranéenne. Les conditions météorologiques telles que la température, le degré d’humidité de l’air, l’historique des précipitations et le vent influencent fortement la sensibilité de la végétation au feu. En effet, des températures élevées, des vents violents et un déficit hydrique de la végétation constituent un terrain extrêmement favorable à l’éclosion et à la propagation des feux de forêt. Certaines régions se trouvent de ce fait prédisposées à ce risque, comme la partie Est et centre du pays. L’Algérie compte parmi les pays les plus touchée par les feux de forêt qu’ils se multiplient ces derniers temps à cause particulièrement des températures caniculaires dépassent les 40 degrés dans plusieurs villes côtières et les 44 degré dans les régions de l’intérieur du pays, et de la grave sécheresse qui sévit depuis ces dernières décennies selon des déclarations de l’ONM. Par exemple durant la période 1985-2010, elle a enregistré un cumul de 42555 feux, qui ont parcouru une superficie forestière totale de 910 640 ha (soit 22,12 % de la surface forestière totale, avec un taux de 0,85 % par an). Ceci correspond à une moyenne annuelle de 1637 feux et 35025 ha de surface parcourue.

Mots clés

feux de forêt, prévention, lutte, forêt algérienne.