LARHYSS Journal
Volume 14, Numéro 4, Pages 47-69

Application D’un Modèle Statistique A La Simulation De La Conductivité électrique Des Eaux Souterraines: Cas De L’ex-région Du N’zi-comoé (centre-est De La Cote D’ivoire)

Auteurs : Kouassi A.m. . Kouakou K.e. . Ahoussi Kouassi E. . Kouame K.f. . Biemi J. .

Résumé

Il est très souvent constaté dans les fiches d’analyses des paramètres physico-chimiques des eaux souterraines issues de forage que certains ions majeurs tels que le potassium et le sodium, n’y figurent pas. Ce fait induit l’impossibilité d’établir une balance ionique pour l’analyse de la validité des résultats de laboratoire, de simuler la conductivité électrique à partir de méthodes faisant intervenir tous les ions majeurs, etc. Alors, la problématique que soulève ce travail est la suivante: Est-on capable, à partir des ions majeurs définissant le faciès hydrogéochimique d’une eau souterraine donnée, donc prédominants, de déterminer la conductivité électrique d'une eau ? Sur cette base, est-il possible de préciser la validité des résultats de laboratoire à partir d'une valeur simulée de la conductivité électrique? Ainsi l’objectif de cette étude est de développer un modèle statistique de régressions linéaires capables de simuler la conductivité électrique des eaux souterraines à partir d’ions majeurs prédominants et définissant le faciès hydrogéochimique des eaux. La zone d’étude est l’ex-région du N’zi-Comoé (Centre-Est de la Côte d’Ivoire). Pour atteindre l’objectif, l’approche méthodologique utilisée est basée sur le calage du modèle et l’évaluation de sa performance à partir de critères numériques et graphiques. Les principaux résultats ont montré que le modèle développé et évalué est performant et robuste et est capable de simuler la conductivité électrique des eaux souterraines avec une bonne fiabilité. Ce modèle se trouve à la confluence de la simplicité et de la performance par rapport aux modèles de conductivité électrique existants.

Mots clés

Modèles statistiques, conductivité électrique, ions majeurs prédominants, performance, robustesse, Côte d’Ivoire.