Annales de l'Institut national agronomique El Harrach
Volume 27, Numéro 1, Pages 15-35

Etude Des Liaisons Entre Le Rendement, La Duree De Vie De La Feuille Etendard, La Vitesse De Remplissage Et La Remobilisation Des Assimilats De La Tige Du Ble Dur (triticum Durum Desf.) Sous Climat Mediterraneen

Auteurs : Bahlouli F. . Bouzerzour H. . Assous K.l. .

Résumé

la zone des hauts plateaux dont le climat est de type continental va limiter largement l'expression du rendement en grain, défavorisé par les pluies rares et irrégulière, des gelées printanières et de la sécheresse de fin de cycle. la capacité d'adaptation des variétés aux stress hydrique peut être liée à une amélioration du taux de remplissage des grains, la contribution des hydrates de carbones stockés. dans les tiges ou la persistance de la chlorophylle par une longue duré e de la vie de la feuille étendard. la présente contribution se propose d’étudier les liaisons entre le rendement en grain, la persistance de la chlorophylle de la feuille étendard, la vitesse de remplissage des grains et la translocation des assimilats de la tige du blé dur. L'expérimentation est conduite à la station ITGC de Sétif, sur 3 campagnes 2000/2001, 200 1/2002 et 2002/2003 sur 5 génotypes de blé dur. La campagne 2000/2001 a été la plus favorable à l'expression du rendement en grain, du nombre d'épis/m2 du grain/m2 et de la fertilité des épis. la campagne 2001/2002 a été la plus défavorable. Heider présente le meilleur rendement en grain au cour de la 2ème et 3éme campagne associé â une bonne capacité de translocation. le rendement en grain ne présente pas de liaison significative avec la durée et la vitesse de remplissage des grains, cependant, il est significativement corrélé à la vitesse de remplissage des grains/m2 et la quantité des assimilats transloqués. La vitesse de remplissage du grain est négativement liée à la durée de remplissage. La part des assimilats venant des tiges participent de moins en moins à mesure que le milieu permet l'expression d'un meilleur rendement en grain, la participation des assimilats transférables des tiges vers les grains devient plus important lorsque le milieu est contraignant. Par contre. lorsque les conditions du milieu le permettent, le remplissage des grains se fait essentiellement à base des assimilats venant de l'activité photosynthétique des feuilles.

Mots clés

Rendement en grain, assimilaIs. translocation, blé dur, photosynthèse.