SOCLES
Volume 10, Numéro 1, Pages 40-67

La Poésie Et La Chanson Féminine Kabyle Comme Forme D’expression Littéraire, Imaginaire Et D’engagement Ou De Lutte

Auteurs : Aziri Boudjema . Kherdouci Hassina .

Résumé

Résumé : La femme kabyle chanteuse, s’engage, depuis la fin des années 1920 grâce à la radio, sur la scène culturelle et artistique. Elle arrache une place à côté de l’homme qui monopolise le discours public dans la société traditionnelle. Les textes de la chanson féminine, souvent de couleur autobiographique, sont au carrefour de deux paradigmes : celui de la culture, de la société et celui de la lutte personnelle. Quelle est alors la particularité qui se fait sentir dans ce combat féminin au travers du texte chanté, des images et de leurs effets dans la culture et la société ? La femme, bien que minorisée dans le discours public dominée par les hommes, est grandement représentée dans l’espace littéraire orale et de production de bien symboliques. Les textes de ses chansons constituant un corpus médiatisé dans des outils modernes tels les albums, les CD, la plupart sont disponibles sur internet. Le pouvoir de la chanson qui est à priori une forme de littérature, mais également un moyen pour faire émerger et immerger un imaginaire féminin, nous le cernons via la femme artiste, chanteuse, la femme sujet et acteur social qui négocie son image, sa lutte par des dimensions imaginaires et littéraires que la fonction poétique de la chanson lui offre.

Mots clés

Poésie féminine ; engagement et lutte ; imaginaire ; incursion dans l’espace public ; société traditionnelle