Nutrition & Santé
Volume 8, Numéro 1, Pages 13-19

Evolution Postopératoire Des Patients Sous Assistance Nutritionnelle En Chirurgie Digestive Programmée Au Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (2015-2017)

Auteurs : Rahantasoa Casimir .

Résumé

Objectif : La dénutrition préopératoire reste un facteur de risque indépendant des complications post-opératoires en chirurgie digestive. Une des clés de voûte de cette prise en charge reste l’anticipation de l’assistance nutritionnelle. Notre objectif était de déterminer le profil évolutif des patients sous assistance nutritionnelle, selon la durée de cette dernière, en chirurgie digestive. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude observationnelle, rétrospective, monocentrique des patients sous assistance nutritionnelle hospitalisés en vue d’une chirurgie digestive au CHU-JRA (2015-2017). L’échantillonnage était exhaustif. Les variables étudiées comprenaient : les caractéristiques démographiques, le type, et la durée de l’assistance nutritionnelle, l’indication chirurgicale, l’évolution à court terme et à moyen terme. Le critère de jugement principal était l’évolution du patient. Le critère de jugement secondaire était la durée de l’assistance nutritionnelle. Le test de corrélation Spearman a été utilisé avec R le coefficient de corrélation. Une valeur de p inférieure à 0,05 est considérée comme significative. Résultats : Cinquante deux patients étaient retenus. L’âge médian était de 52,5 [16-82] ans, avec une répartition égale des genres (sex ratio = 0,5). L’assistance nutritionnelle de longue durée (d’au moins six jours) était constatée chez 12 cas (23%), contre 76% (39 cas) pour celle de courte durée (moins de six jours). La chirurgie carcinologique représentait 83% des patients sous assistance nutritionnelle de longue durée. La durée médiane de séjour en réanimation était de 3,5 [1-31] jours avec une corrélation significative avec la durée de l’assistance nutritionnelle (R= 0,4, p=0,00541). La mortalité post-opératoire était de 6%, et la morbidité non chirurgicale était de 9% dans un tableau de défaillance respiratoire sévère. Conclusion : En chirurgie digestive programmée, la durée de l’assistance nutritionnelle reste un facteur non négligeable dans les suites opératoires lors de la période de jeûne du patient. La réalimentation précoce est de plus en plus privilégiée actuellement. Objective: Preoperative malnutrition remains an independent risk factor for postoperative complications in digestive surgery. The anticipation of nutritional assistance is primary. This study aims to determine the evolutionary profile of patients undergoing nutritional assistance and according to its length, in digestive surgery. Method: We conducted an observational, retrospective, single-center study of patients undergoing nutritional assistance hospitalized for digestive surgery at CHU-JRA (2015-2017). Sampling was exhaustive. The variables studied included: demographic characteristics, type, and duration of nutritional assistance, surgical indication, short-term and medium-term outcome. The primary endpoint was the evolution of the patient. The secondary endpoint was the length of nutritional assistance. The Spearman correlation test was used with R: the correlation coefficient. A value of p less than 0.05 is considered significant. Results : Fifty-two patients were retained. The median age was 52.5 [16-82] years, with an equal gender distribution (sex ratio = 0.5). Long-term nutritional assistance (at least six days) was seen in 12 cases (23%), compared to 76% (39 cases) for the short-term (less than six days). Oncological surgery accounted for 83% of long-term nutritional patients. The median length of stay in ICU was 3.5 [1-31] with a significant correlation with the duration of nutritional assistance (R = 0.4, p = 0.00541). Postoperative mortality was 6%, and nonsurgical morbidity was 9% in a severe respiratory failure chart. Conclusion : In programmed digestive surgery, the duration of nutritional assistance remains a non-negligible factor in the post-operative period during the patient's fasting period. Early refeeding is becoming more and more popular now.

Mots clés

Chirurgie digestive ; Complications post-opératoires ; Nutrition périopératoire

Prevalence Hospitaliere De La Maladie Thrombo-embolique Veineuse En Milieu Chirurgical A L’hopital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (hjra) Antananarivo.

دحماني مصطفى .  Razafimanjato N.n. Mihaja. .  بوسهمين احمد .  Ralaimihoatra H. .  بودي عبد القادر .  Rabezanahary E. .  Rajaonera A.t. .  Vololontiana H.m.danielle .  Rakoto Alson A.o. . 
pages 102-105.


Douleur Postopératoire Chez L’enfant En Chirurgie Ambulatoire

Kermiche O. .  Bouguebs A. .  Khellef A.m. .  Bouhrour K. .  Ouchtati Mohamed . 
pages 10-14.


Surveillance épidémiologique Des Maladies à Déclaration Obligatoire à L’etablissement Hospitalier Et Universitaire D’oran - Année 2017

Capron Michel .  Terki Kh. .  Dali Yahia R. .  Serbis Dounia. .  Benmaarouf Nourredine .  Midoun N . 
pages 106-110.