JOURNAL DE NEUROCHIRURGIE


Description

c'est une revue thématique, elle s'occupe des sciences médicales et plus particulièrement des neurosciences, à savoir la neurochirurgie, la neurologie et la neurophysiologie. les thèmes des publications s'orientent vers le diagnostic, la clinique, le traitement des pathologies neurochirurgicales et neurologiques. ainsi que les domaines de recherche en neurosciences et des pathologies qui gravitent autour du système nerveux central.


15

Volumes

29

Numéros

297

Articles


Prise en charge des malformations vasculaire faciale à haut débit

Habouchi Mohamed Amine,  Habba Abdelmadjid,  Tabouche Mounir,  Aimeur Chafa,  Maoudj Abdelghani,  Khelili Ouassila,  Houari Loucif,  Morsli Alim,  Faraoun Sidahmed,  Mansouri Boudjema, 

Résumé: Introduction: Les malformations artério-veineuses (MAV) et les fistules (FAV) sont des anomalies vasculaires rares pour lesquels l'embolisation est le traitement de première intention fréquemment associé à une chirurgie d'appoint pour les localisations superficielles et faciales. Le but de cette étude était de rapporter notre expérience en matière d'embolisation des malformations vasculaires périphériques à haut débit avec l’Onyx. Matériel et méthode: 5 femmes et 4 hommes ont été traités par embolisation percutanée à l’ONYX dans notre institut de janvier 2016 à juin 2017, pour malformation vasculaire faciale superficielle à haut débit. 3 patients ont été traités pour un saignement aigu et 6 patients pour des raisons esthétiques. Les patients ont été suivis à 1, 3 et 12 mois. Cliniquement, les symptômes, les saignements et l’amélioration esthétique ont été évalués. Résultats: Au cours de cette période, nous avons suivi dans notre département 1 FAV (type Houdart I) et 8 MAV: 6 types II et 2 type III (classification de Houdart). L'occlusion complète de la malformation en une session a été réalisée chez 5 patients, et une patiente a eu besoin d'une seconde session. 2 patients souffraient d’acouphènes, qui avaient totalement disparus immédiatement après l'embolisation. Les saignements ont été contrôlés chez tous les patients et une amélioration esthétique a été obtenue à un mois chez 3 patients (MAV labiale) et les 3 autres à 3 mois. Aucun de nos patients n'a été opéré après une embolisation. Aucune complication majeure n'a été enregistrée. Conclusion L’embolisation par onyx des malformations faciales superficielles à haut débit est un traitement efficace et sûr, elle pourrait constituer la seule ligne thérapeutique, dans les MAV non complexes.

Mots clés: malformation vasculaire ; embolisation ; Onyx


PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE D’UNE FRACTURE COMPLEXE DE LA JONCTION LOMBOSACREE OUVERTE ASSOCIEE A UNE LESION DE MOREL-LAVALLEE

Kouitcheu Romuald, 

Résumé: Les fractures ouvertes du rachis lombaire sont des lésions rares et l’association à une lésion de Morel-Lavallée (MLL) est encore plus rare. La prise en charge de la MLL associée est toujours en discussion. En particulier, la séquence du traitement de la MLL et de l'ostéosynthèse des lésions rachidiennes reste controversée. Il s’agissait d’un patient de 23 ans, de sexe masculin, motocycliste avec casque, qui a été victime un polytraumatisme dans les suites d’un accident de la voie publique à haute cinétique. Le scanner corps entier retrouvait une fracture rénale droite, avec une plaie artérielle et un saignement actif ; un hémorétropéritoine ; une fracture iliaque droite non déplacée ; une fracture arthropédiculaire droite L5 avec un discret rétrolisthésis de L5 sur S1 et une déviation gauche de L5. Cette lésion s'est compliquée d'une dislocation lombo-sacrée L5-S1. Une prise en charge chirurgicale initiale de la MLL a été réalisée par les plasticiens. Secondairement une prise en charge chirurgicale de la dislocation lombo-sacrée L5-S1 par une arthrodèse circonférentielle 360° a été réalisé. Le suivi clinique et radiologique à 18 mois postopératoire a été très satisfaisant. Une revue de littérature faite à partir des moteurs de recherche pubmed, google scholar, sciencedirect n’identifie aucune association lésionnelle publiée à ce jour. Nous rapportons un cas de fracture complexe de la jonction lombosacrée ouverte associée à une lésion de Morel-Lavallée pris en charge chirurgicalement.

Mots clés: fracture ouverte du rachis, lésion de Morel-Lavallée, arthrodèse circonférentielle


Prise en charge de la paralysie faciale périphérique : rééducation orthophonique.

علي قدور, 

Résumé: Chez un être vivant, la paralysie est un déficit moteur défini par une perte partielle ou totale des capacités motrices d’une partie du corps (limitation de mouvement, diminution, voire absence complet de la force musculaire), parfois transitoire d’une ou de plusieurs muscles. Ce déficit musculaire est souvent le résultat d’une atteinte cérébrale centrale ou périphérique, qui peut être à l’origine d’un trouble de la parole répercutant sur la qualité de vie des patients. À travers cette étude, nous essayerons de démontrer l’efficacité d’un protocole thérapeutique orthophonique dans la prise en charge des déficits de la parole engendrés par la parésie faciale.

Mots clés: paralysie faciale ; orthophonie ; rééducation ; autorééducation


Plaie pénétrante du lobe occipital par arme blanche: cas clinique et revue de la littérature

Canton Kessely Yannick,  Toudjingar G. Felicien,  Dobian R. Succès,  Traore Sory,  Djibdouna Kanbel, 

Résumé: Les plaies cranio-cérébrales par objet pénétrants ont un pronostic péjoratif. L’hémorragie et l’infection sont à craindre. L’agent vulnérant peut être de nature variée, et la prise en charge requiert un plateau technique adéquat. Le trajet intracrânien de l’agent vulnérant détermine la conduite à tenir. Nous rapportons le cas d’un patient présentant une plaie cranio-cérébrales par objet pénétrant de la fosse cérébrale postérieure avec une évolution inhabituelle, et relatons les difficultés d’investigation et de prise en charge dans un pays en voie de développement : le Tchad.

Mots clés: Cranio-cérébrale, ; Plaie ; Pénétrant


Aspect et malignité d'une tumeur neuroendocrine

Haddadi Youcef, 

Résumé: Résumé Les tumeurs neuroendocrines se présentent sous forme de masses anormales qui vont progressivement prendre du volume. Il s'agit le plus souvent de tumeurs bénignes c'est-à-dire qu'elles sont non cancéreuses. Néanmoins, même si le risque est faible, si elles ne sont pas retirées elles peuvent se cancériser et devenir des tumeurs malignes. Si des tumeurs neuroendocrines malignes se forment (le plus souvent au niveau du système digestif) on leur donne le nom de carcinome neuroendocrinien. Celles-ci sont capables d'entraîner la formation de métastases, en particulier au niveau des ganglions lymphatiques régionaux, du foie et des poumons. Les tumeurs neuroendocrines (TNE) prennent naissance dans les cellules du système neuroendocrinien. Elles peuvent croître lentement ou se développer rapidement lorsqu’ elle est agressive, elle peut envahir les tissus voisins et les détruire. Elle peut aussi se propager (métastases) à d’autres parties du corps. Abstract Neuroendocrine tumors are in the form of abnormal masses that will gradually grow. It is most often benign tumors that they are non-cancerous. Nevertheless, even if the risk is low, if they are not removed, they can become cancerous and become malignant tumors. If malignant neuroendocrine tumors are formed (most often in the digestive system) they are called neuroendocrine carcinoma. These can cause the formation of metastases, particularly in regional lymph nodes, liver and lungs. Neuroendocrine tumors (NETs) originate in the cells of the neuroendocrine system. They can grow slowly or grow rapidly when it is aggressive, it can invade surrounding tissues and destroy them. It can also spread (metastasize) to other parts of the body.

Mots clés: cacer de la thyroide-metastases craniennes-pronostic favorable a long terme


BILAN DES 11 PREMIERS MOIS D’ACTIVITÉS NEUROCHIRURGICALES AU CENTRE HOSPITALIER DE KIFFA (MAURITANIE)

Kone Noukhoum,  Sy Ousmane,  El Vak Ahmed Baba, 

Résumé: Il s'agit d'une étude descriptive, à recueil de données rétrospective, réalisée aux services de chirurgie générale et de pédiatrie du centre hospitalier de Kiffa, portant sur 11 mois d'activités neurochirurgicales, sur une période allant de Mars 2016 à Janvier 2017. La série comportait 71 patients (28 enfants et 43 adultes) hospitalisés pour affection neurochirurgicale dont 16 de sexe féminin et 55 de sexe masculin. L’âge moyen des patients était de 34,2 ans (extrêmes de 1 mois à 85 ans). Les traumatismes (crâniens et vertébro-médullaires), l’hématome subdural chronique et les affections dégénératives du rachis (hernie discale) étaient les plus fréquents. Ce bilan des onze premiers mois de l'activité de neurochirurgie au centre hospitalier de Kiffa a mis le point sur les caractéristiques de l’activité cette discipline. Les résultats sont encourageants dans l'ensemble de notre série.

Mots clés: Bilan de résultats ; Neurochirurgie