Systèmes Agraires et Environnement
Volume 2, Numéro 1, Pages 27-41

Réutilisation Des Eaux Usées épurées De La Step De Ain Defla à Des Fins Agricoles

Auteurs : Mehaiguene Madjid . Touhari Fadhila . Rahmouni Abdelwahab .

Résumé

Face aux manque d’eau sans cesse croissant et la rareté des précipitations, l’utilisation des eaux épurées a des fins agricoles s’avère comme étant l’une des solutions non conventionnelles susceptibles de résoudre ne serait-ce que partiellement le problème de manque d’eau d’irrigation dans la région et d’alléger le déficit hydrique enregistré. Nous avons procéder dans ce travail au calcul des superficies potentiellement irrigables à partir des quantités des eaux usées épurées et des besoins en eaux des différents types de cultures pratiquées dans le périmètre de Arib. Une comparaison entre les superficies irrigables et celles réellement cultivées dans le périmètre de Arib nous a permet de constater qu’une ressource en eau non conventionnelle de la STEP de Ain Defla évaluée à 2747 m³/j soit 82410 m3/mois permet d’irriguer la majorité de la surface occupée par les cultures maraîchères pratiquées (tomate, oignon,…) à savoir 213 ha. Alors qu’il ne satisfera que 12 % de la surface réelle occupée par la pomme de terre. En cas des arbres fruitiers, la ressource en eau ne satisfera que 50 % des agrumes ou 42% de la superficie réelle des Pommier/poirier ou toute la superficie réelle du pêcher, ainsi que les autres arbres fruitiers Abricotier soit 127 ha où le volume disponible en eau épurée dépasse leurs besoins.

Mots clés

Eau usée épurée, superficie irrigable, ressources en eau non conventionnelle, périmètre Arib, Ain Defla.