LARHYSS Journal
Volume 12, Numéro 1, Pages 149-157

Contamination Par Les Micropoluants Metalliques Des Eaux Souterraines De La Region D’azzaba, Nord Est Algerien

Auteurs : Benhamza M . Laraba A . Picard-bonnaud F .

Résumé

Les gisements de mercure de la zone d’étude sont situés sur le flanc Nord de la chaîne calcaire, au Sud de la ville d’Azzaba, Nord-est Algérie. Les différents indices minéralisés affleurant dans la dorsale kabyle sont classés en polymétalliques (Pb, Zn, Cu) et mercuro polymétalliques (Hg, Pb, Zn, Cu). Les argiles et les grès de l’Oligocène présentent des teneurs en fond géochimique en Hg faible (0.6 ppm), Pb (30 ppm), Zn (60 ppm), par contre celles du cuivre sont relativement élevée (80 ppm). Pour les roches calcaires et les grès carbonatés de la dorsale, les teneurs en fond du mercure sont variables de 0.2 à 1.5 ppm ; les teneurs en Cu, Pb et Zn sont élevées. La zone d’étude est caractérisée par deux nappes aquifères : La nappe phréatique Oligocène et la nappe profonde du Paléocène-éocène, elles sont séparées par les roches imperméables du Paléozoïque et du lutétien-Priabonien, qui représentent la minéralisation mercurielle de Cinabre (HgS) caractérisée par des micros brèches calcaires, des argiles et des calcaires. Les résultats d’analyses sur neuf forages et deux sources dans les deux différents aquifères montrent trois principaux faciès le bicarbonaté calcique, le sulfaté calcique et le bicarbonaté magnésien. Les eaux souterraines de la nappe Oligocène présentent des teneurs élevées en mercure et en plomb. L’analyse en composante principale (A.C.P) a permis de regrouper les individus étudiés présentant le même faciès chimique. Les individus ont été regroupés selon leurs teneurs élevées en mercure et en plomb. L’enrichissement des eaux en Hg dans la nappe Oligocène n’est donc pas du au lessivage des formations géologiques encaissantes mais plutôt aux rejets hydriques de l’usine de mercure.

Mots clés

Eau, Micropolluants métalliques, Normes, Pollution.