Nutrition & Santé
Volume 6, Numéro 2, Pages 45-51

Préférence Et Sensibilité Aux Aliments Apportant Les Goûts Gras, Sucré, Salé Et Amer Et état Pondéral

Auteurs : Allam Ouassila . Tfyeche Meriem . Oulamara Hayet . Agli Abdel Nacer .

Résumé

Objectif. Déterminer le niveau de sensibilité gustative aux goûts gras, sucré, salé et amer à travers les préférences alimentaires et étudier le possible lien avec l’état pondéral. Matériel et méthodes. L’étude porte sur 210 jeunes adultes (157 femmes et 53 hommes) agés de 18 à 30 ans. Les mesures anthropométriques concernent le poids et la taille. Le questionnaire utilisé permet l'évaluation des préférences alimentaires en relation avec différentes saveurs. Le niveau de sensibilité a été estimé à partir des scores moyens de préférence attribués à chaque groupe d’aliments apportant le goût étudié. L’analyse statistique a été réalisée avec le logiciel StatView. Résultats. Notre population compte 45.7 % de surpoids dont 20 % d’obésité. Le pourcentage du surpoids chez les femmes est plus élevé que celui des hommes (p = 0.04). Une relation significative a été trouvée entre la préférence au gras rajouté et l’état pondéral des adultes (p = 0.0003). Aucune différence significative n’a été trouvée entre le niveau de préférence ou de sensibilité pour les aliments apportant les goûts sucré, salé ou amer et l’état pondéral des adultes. Conclusion. Les adultes en surpoids présentent le niveau de préférence le plus faible et sont les moins sensibles par rapport au gras rajouté ce qui peut influencer l’état pondéral par une consommation excessive des aliments riches en gras.

Mots clés

Goûts, Gras, Préférence, Sensibilité, corpulence, adultes