Recherches psychologiques et educatives
Volume 1, Numéro 10, Pages 09-19

Le Crime Passionnel : étude Psychanalytique De Roman « L’idiot » De Fiodor Dostoïevski

Auteurs : Merouane Azeddine .

Résumé

La passion est considérée comme l’un des grands mystères de la psychanalyse. La passion peut transformer le passionné en esclave de son objet, elle véhicule les plus grandes souffrances, elle peut induire de dangereuses violences, et enfin, elle peut mener le sujet aux pires extrémités, au crime passionnel, par exemple. La perte réelle d’un objet d’amour sera la révélatrice d’une passion méconnue du criminel passionnel, utilisée pour masquer une fragilité narcissique. Si ce criminel est blessé narcissiquement, la victime ne sera pas seulement touchée dans son psychisme, elle le sera d’abord, et de façon très concrète, dans son corps. Elle sera l’objet d’un meurtre. Le criminel passionnel refuse inconsciemment la perte d’objet d’amour jusqu’à confondre l’amour et la mort. Le crime passionnel peut prendre une place neuve et rare, en regard des questions laissées en suspens dans le corpus psychanalytique. Et tout particulièrement prend-t- il au sérieux ce qui peut lier le crime passionnel et la fonction paternelle, car il est impossible de les dissocier.

Mots clés

Passion, la Jalousie, Crime passionnel, Narcissisme, Fonction paternelle, Le Surmoi.