SOCLES
Volume 1, Numéro 1, Pages 43-56

La Variation Linguistique En Algérie : Facteur De Facilitation Et/ou De Complexification De La Communication ?

Auteurs : Kebbas Malika . Abbes-kara Attika .

Résumé

Le poids de l’histoire et les contacts entre les différentes civilisations, cultures et langues qui ont marqué l’Algérie dans le façonnement du paysage sociolinguistique est important pour mieux saisir la place et le rôle de la variation dans la société algérienne. Celle-ci se caractérise par des pratiques plurilingues, issues de brassages subsistant jusqu’à nos jours et dont les effets sont perceptibles dans les pratiques langagières marquées par de nombreux phénomènes linguistiques comme l’alternance codique, les emprunts, le code mixing. Notre communication portera d’une part, sur la place du français au contact des autres langues afin de saisir le rôle de la variation comme facteur de facilitation de la communication, de la cohésion dans les échanges et l’intercompréhension. D’autre part, il s’agira de se demander si l’utilisation de la variation peut, dans certains contextes, complexifier les échanges et constituer un obstacle au bon fonctionnement de la communication non seulement au niveau scolaire et universitaire mais également dans les milieux socioéconomique et professionnel. Nous nous référerons aux concepts de simplification/facilitation et de complexification tels que définis par J–L. Alber et B. Py sans toutefois étendre leur acception à l’analyse des procédés grammaticaux qui fondent leur fonctionnement.

Mots clés

variation, pratiques plurilingues, alternance codique, emprunts, code mixing.