SOCLES
Volume 1, Numéro 2, Pages 71-81

Mohammed Dib : Vers Une Définition D'une Langue Dite De L'écriture

Auteurs : Oucherif Lamia .

Résumé

Nous tentons dans ce travail de réfléchir sur un mot arabe, « atlal », qui apparaît dans trois œuvres de Mohammed Dib, le Désert sans détour, l’Infante maure et l’Arbre à dires. Quel sens l’auteur des trois œuvres veut-il donner à ce mot ? Le mot « atlal » nous amènera à rendre compte de la présence d’une écriture bilingue particulière propre à son auteur. Celui-ci fait en sorte que les deux langues, « maternelle » et « française » s’associent pour donner lieu à une langue que nous pouvons appeler, la « langue d’écriture ».

Mots clés

M. Dib, langue d’écriture, « atlal », traces, écriture bilingue, écriture mystérieuse.