Revue Algérienne des Sciences du Langage
Volume 2, Numéro 1, Pages 88-101

L’insécurité « Dite » Et L’insécurité « Agie » : L’enseignant Francophone à L’épreuve De L’ambivalence Du Rapport à La Langue à L’université De Buea

Auteurs : Griad Martine Fandio Ndawouo .

Résumé

Centrée sur une étude des rapports que l’enseignant entretient avec la langue dans le champ de la communication professionnelle, cette communication questionne l’insécurité linguistique, à partir de la compréhension de ce que l’enseignant dit de ses rapports à la langue d’enseignement à l’université : Il est à la fois question de la façon dont l’énonciateur agit dans son discours, et de celle dont, en retour, le discours dit de ce dernier. En posant ainsi la problématique de l’enseignement au moyen d’une langue dont on maîtrise approximativement les normes, l’étude ouvre une réflexion sur des sphères sociolinguistiques construites en regard des représentations des modalités d'inclusion/exclusion, caractéristiques des points de vue sur les langues française et anglaise dans le paysage linguistique camerounais, allant des sphères les plus hétérogènes à celles fondées précisément sur la base de l'exclusion de l’Autre.

Mots clés

Insécurité linguistique, enseignant francophone, norme, université de type anglo-saxon, Cameroun.