Revue Algérienne des Sciences du Langage

rasdl (revue internationale)

Description

La Revue Algérienne des Sciences Du Langage est une revue internationale qui offre un espace numérique d'échange de travaux menés dans les disciplines pertinentes pour ce champ de recherche telles que la sociolinguistique, la didactique des langues, l'analyse du discours, la psychologie cognitive, le traitement automatique des langues (TAL), la traduction, la traductologie, la terminologie, la lexicographie, la lexicologie, l'onomastique, les TICE, etc. L'objectif est d'offrir aux chercheurs, confirmés ou débutants, ainsi qu'aux praticiens un lieu d'expression, d'information et d'échange accessible à tous grâce à la libre circulation de l'information. La RADSL s'inscrit dans la lignée des publications scientifiques à accès libre. Le conseil scientifique de la revue comprend des spécialistes connus et reconnus sur la scène scientifique internationale. La procédure de sélection des articles suit scrupuleusement les critères des publications scientifiques : relecture anonyme par le comité de lecture. Cette revue est la concrétisation d'une collaboration de deux jeunes chercheures algériennes formées dans le cadre de l'EDAF (Ecole doctorale algéro-française) avec le soutien du Laboratoire de Linguistique, sociolinguistique et didactiques des langues (LISODIL) dirigé par le professeur Taleb Ibrahimi Khaoula. Dr. Wafa Bedjaoui et Dr. Noudjoud Berghout sont les responsables scientifiques de rédaction. Première mise en ligne du site l4-12- 2015


2

Volumes

7

Numéros

70

Articles


La banlieue à travers le discours Regards d’ici / regards d’ailleurs

Haddad Mohand, 

Résumé: Les regards que l’on pourrait avoir face à la banlieue pourraient être distincts selon les lieux de leur jaillissement. Une étude qui tenterait de confronter deux de ces regards serait-elle envisageable ? En raison d’un nécessaire dépassement des clichés en circulation, nous postulons que ces regards s’éloigneraient de certains lieux communs pour produire des discours plutôt conciliant en raison d’une recherche d’une altérité bâtie sur la reconnaissance et le respect. L’hypothèse serait donc que même s’il y a, dans le discours des banlieusards, des marques de survalorisation, celui-ci tente de les dépasser en argumentant en faveur de l’altérité. Dans le discours de l’autre (étranger), n’y aurait-il pas aussi tentative de dépassement pour argumenter en faveur du vivre-ensemble ?

Mots clés: Banlieue ; discours ; Paris ; France ; Chanson ; représentation