AGROBIOLOGIA
Volume 8, Numéro 2, Pages 1117-1124

Identification Des Principaux Agents Fongiques Responsables Du Dépérissement Vasculaire Et Pourriture Racinaire Des Oliviers En Pépinières Dans Le Nord-ouest Algérien

Auteurs : Merzoug Aoumria . Taleb Malika . Sahla Amani .

Résumé

Description du sujet : Des prospections de 3 pépinières de l’ouest Algérien ont montré la présence de plusieurs cas de dépérissement sur des jeunes plants d’oliviers. Objectifs : L’objectif de cette étude est d’identifier la mycoflore associée aux oliviers en pépinière présentant le symptôme de dépérissement et pourriture racinaire et évaluer la pathogénie des espèces isolées. Méthodes : Des isolements sont faites à partir de la rhizosphère, des racines et des tiges de plantes d’oliviers dépéries. Les champignons développés sont purifiés puis identifiés en fonction des caractéristiques morphologiques. Des inoculations artificielles sont effectuées sur jeunes plants de la variété Sigoise âgés de 6 à 8 mois. Les plants sont trempées pendant 30 min dans une suspension sporale de F. solani et F. oxysporum et R. solani. Les symptômes sont enregistrés à intervalles de 10 jours pendant deux mois après l’inoculation. La sévérité de la maladie a été évaluée en utilisant l’échelle de classe 0-5. Résultats : Les résultats ont révélé la présence du dépérissement avec un pourcentage allant de 10 à 30 %. Les % des isolats fongiques sont variables : FS (20,98 %) Trichoderma sp. (12,45 %), R. sp (10,57 %), FO (10%) Penicillium sp. (9%), Phoma sp. (8%) Alternaria sp. (5.89%), V. dahlia (4%), Pythium sp. (6%).Les résultats des tests du pouvoir pathogènes ont relevé des IM variant entre 80% pour RS, FS (70%) et FO (66,67%) après 2 mois de l’inoculation. Conclusion : Les symptômes observés sur les oliviers en pépinière sont le résultat d’un complexe fongique comprenant plusieurs agents pathogènes primaires et secondaires contribuant à l’apparition de différents symptômes IDENTIFICATION OF THE MAJOR FUNGAL AGENTS CAUSING DIEBACK WILT AND ROOT ROT DISEASES OF OLIVE SEEDLINGS IN WESTERN ALGERIA Abstract Description of the subject: Surveys of three nurseries in western Algeria have shown the presence of several cases of dieback on olive seedlings. Objective : The objective of this study is to identify the mycoflora associated with olive trees in the nursery with the symptom of dieback and root rot and to evaluate the pathogenesis of the isolated species. Methods : Isolations are made of the rhizosphere, roots and stems of dieback olive plants. The developed fungi are purified and identified according to the morphological characteristics. Artificial inoculations are performed on seedlings of the Sigoise variety aged 6 to 8 months. The plants are soaked for 30 min in a spore suspension of F. solani and F. oxysporum and R. solani. Symptoms are recorded at 10-day intervals for two months after inoculation. The severity of the disease was assessed using the 0-5 class scale. Results : The results revealed the presence of dieback with a% ranging from 10 to 30%. The% of fungal isolates are variable : FS (20.98%) Trichoderma sp. (12.45%), R. sp (10.57%), FO (10%) Penicillium sp. (9%), Phoma sp. (8%) Alternaria sp. (5.89%), V. dahlia (4%), Pythium sp. (6%) The results of the pathogenicity tests revealed IM varying between 80% for RS, FS (70%) and FO (66.67%) after 2 months of inoculation. Conclusion : The symptoms observed in nursery olive trees are the result of a fungal complex comprising several primary and secondary pathogens contributing to the appearance of various symptoms.

Mots clés

dépérissement, Fusarium solani, Fusarium.oxysporum, Nord-ouest Algérien, Olivier (Olea europaea), Pépinière, pourritures racinaire, Rhizoctonia solani