Synthèse
Volume 19, Numéro 1, Pages 65-74

Flore Vasculaire Rare Et Endémique De La Péninsule De L’edough (nord-est Algérien)

Auteurs : Hamel Tarek . Seridi Ratiba . De Bélair2 Gérard . Slimani Abderachid . Babali3 Brahim .

Résumé

En ambiance méditerranéenne, la péninsule de l’Edough (Nord-Est algérien) abrite un cortège appréciable d’espèces rares d’intérêt biogéographique. Ces espèces sont d’autant plus vulnérables et menacées, que leurs habitats y subissent les assauts répétés d’une perturbation anthropique dans un contexte de réchauffement climatique, d’où elles tiennent leur valeur patrimoniale. Aussi leur conservation nécessite la réalisation d’inventaires floristiques dont dépend l’efficacité de toute mesure conservatoire. Dans cette optique, la diversité floristique de la péninsule de l’Edough, a révélé l’existence de 394 taxons appartenant à 91 familles et 276 genres. Les résultats présentés dans ce travail concernent uniquement les plantes endémiques, rares ou menacées. La catégorie des rares représente 7.86 % de la flore étudiée, soit 31 taxons, et 2.53 % des espèces sont très rares (soit 10 taxons). Dans la péninsule de l’Edough, nous avons dénombré 24 espèces endémiques dont 22 espèces sont endémiques du Maghreb, et 2 espèces sont strictement endémiques de l’Algérie.

Mots clés

Flore vasculaire - Péninsule de l’Edough - Conservation - Inventaire floristique - Endémique.