Revue Algérienne des Sciences du Langage
Volume 3, Numéro 1, Pages 90-106

« La Signalétique Urbaine : Un Indice De Singularisation Sociolinguistique Ou D’égarement Socio-identitaire ? Cas Des Enseignes Commerciales Monolingues Dans La Ville De Bouira »

Auteurs : Abbas Mourad .

Résumé

De nos jours, la contextualisation urbaine de l’exposition signalétique nous révèle immanquablement une multiplicité ostensible des tournures langagières se rapportant à celle-ci. Ainsi, un échantillon d’enseignes commerciales monolingues assemblé dans la ville de Bouira fera l’objet de cet article s’inscrivant dans le cadre de la sociolinguistique urbaine. L’attention sera focalisée sur les enseignes commerciales matérialisées en l’une des langues de l’autre, en particulier française. Notre intérêt s’étendra pareillement à l’emploi des langues dites identitaires, arabe et berbère en l’occurrence. Par ailleurs, cette étude se fonde d'abord sur une lecture quantitative mais aussi comparative de la répartition des langues dans l’ensemble d’enseignes monolingues sélectionné. L’objectif de ce travail est de révéler les motivations ayant conduit aux emplois commerciaux monolingues exposés. Mais aussi, il est question de démontrer le rapport sociolinguistique complexe entre ces emplois et les singularités socio-identitaires (identité linguistique) des locuteurs de la ville de Bouira. Cette ville du Centre nordique de l’Algérie, est, pour rappel, communément perçue comme un espace urbain plurilingue occupé essentiellement par des berbéro (arabo)phones.

Mots clés

Sociolinguistique urbaine - enseignes commerciales - ville de Bouira – identité – interaction-usage, monolinguisme.