Paradigmes

Revue académique du laboratoire de recherche scientifique : Le Français des Écrits Universitaires [LeFEU]

Description

La revue quadrimestrielle Paradigmes est la publication scientifique du laboratoire de recherche LeFEU- E1572300 (Le Français des Écrits Universitaires) de l’Université Kasdi Merbah Ouargla (Algérie). Publiée en français, la revue est destinée aux enseignants-chercheurs et doctorants ainsi qu’à tous les universitaires du domaine souhaitant publier leurs travaux (https://journals.univ-ouargla.dz/index.php/Paradigmes). Paradigmes se veut un lieu ouvert de rencontres et de confrontations entre différents points de vue. La revue privilégie la réflexion interdisciplinaire inscrite dans le champ triptyque des sciences du langage, des sciences des textes littéraires, de la didactique des langues-cultures et de manière générale tout ce qui relève du grand domaine des Arts, Lettres et Sciences Humaines et Sociales. Paradigmes est ouverte à toute proposition de texte qui s’inscrit dans une démarche universitaire rigoureuse. Des présentations de mémoires et de thèses ainsi que des critiques d’ouvrages peuvent être publiées. Les articles doivent être rédigés en français ; ils sont inédits en ce sens qu’ils ne doivent être soumis à aucune autre revue. Les articles publiés par Paradigmes sont des textes originaux. Tous les articles font l’objet d’une double révision anonyme. Les textes doivent être envoyés au format Word pour soumission via la plateforme ASJP suivant le lien : https://www.asjp.cerist.dz/en/PresentationRevue/646

Annonce

Sciences Sociales et Humaines en Algérie 1954-2024 : Histoire, Mémoire et économie de l’Énergie universitaire et scientifique productive

Appel à contribution pour la revue Paradigmes | vol. VII, n° 3 – septembre 2024 

— Éditeurs —
Pr. Mustapha GUENAOU (Université de Mostaganem, Algérie) Chercheur associé au CRASC-Oran / CIRS : SASHEC

Pr. Foudil DAHOU (Université de Ouargla, Algérie) Laboratoire Le Français des Écrits Universitaires

Date limite : 15 août 2024

Argumentaire

Sciences Sociales et Humaines en Algérie
1954-2024 :  
Histoire, Mémoire et économie de l’Énergie universitaire et scientifique productive

2024 : l’Algérie célèbre le soixante-dixième anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération Nationale – Révolution armée qui conduit inéluctablement à son Indépendance.

1954 : les Pieds-Noirs et les Français sont surpris de ce qu’ils appellent les Événements d’Algérie. Sept années plus tard, ils quittent, à la hâte, le pays dans le cadre et le contexte particulier de l’exode massif vers l’Hexagone. De nombreux postes de travail restent ainsi vacants jusqu’au remplacement par des Algériens dont certains sont rappelés de l’étranger – commence de fait l’algérianisation de l’Administration et de l’Université.

Avec l’unique Université d’Alger et deux annexes, respectivement installées à Oran et Constantine, le Gouvernement de l’Algérie indépendante met, progressivement, des moyens pour le renforcement du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui, aujourd’hui, compte plusieurs dizaines d’établissements universitaires – répartis en 54 Universités, 09 Centres Universitaires, 11 Écoles Nationales Supérieures, 35 Écoles supérieures, 01 Université de la Formation Continue, 55 Institutions Universitaires rattachées à d’autres Secteurs et 14 Institutions privées (selon le dernier bilan des réalisations du Secteur).

Parce que les Sciences Sociales et Humaines occupent une place de choix dans la Société et dans l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des Centres Nationaux de recherche et de nombreux laboratoires scientifiques sont actuellement en activité qui mettent en avant les différentes branches et spécialités que l’Enseignement Supérieur a su valoriser en Algérie grâce aux efforts des acteurs du secteur.

En conséquence, on enregistre un développement et une performance cohérents du grand domaine des Sciences Sociales et Humaines dont les objectifs et les résultats interpellent aujourd’hui suffisamment pour leur consacrer un numéro spécial de la revue Paradigmes de l’Université Kasdi Merbah de Ouargla – en plus des Centres nationaux, des Laboratoires et des Unités de recherche, plusieurs revues scientifiques et académiques disponibles sur la plateforme Algerian Scientific Journal Platform.

La publication des résultats de la recherche des enseignants-chercheurs et des doctorants, par le biais des revues électroniques de l’ASJP, revêt quelques particularités et marqueurs académiques et scientifiques pour que l’on puisse s’y arrêter en vue d’établir un état des lieux des plus pertinents.

Ce numéro thématique interpelle les enseignants-chercheurs, les chercheurs et les doctorants soucieux de diffuser les résultats de leurs investigations et de leurs recherches dans les différentes disciplines et spécialités du grand domaine des Sciences Sociales et Humaines – le numéro est également ouvert aux doctorants du même domaine et celui de leurs spécialités respectives pour la présentation de l’avancement de leurs recherches.

La thématique touche principalement les soixante années d’Indépendance nationale – période post-indépendance présentant des marqueurs de la production de textes, dans la diversité de leurs formes et dans les différents domaines de la recherche scientifique, et plus particulièrement des Sciences Sociales et Humaines qui approchés objectivement participent de l’Histoire, de la Mémoire et de l’Énergie universitaire et scientifique productive.

L’énergie productive est un concept émergeant qui rappelle la production intellectuelle et la productivité des enseignants-chercheurs et des chercheurs, voire des doctorants impliqués dans le domaine des Sciences Sociales et Humaines, au niveau tant national qu’international. Elle reprend l’évolution et la stratégie du Secteur en matière d’implication dans le domaine. Par ses objectifs, elle prend en charge l’apport universitaire et scientifique qui valorise l’individu, l’éditeur et le support de publication.

En relation avec la Communauté Universitaire, l’énergie productive implique une ouverture contemporaine des enjeux d’ordre universitaire et scientifique, face à l’avancée technologique et à son influence décisive sur le capital humain. L’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique ne peuvent décemment ignorer l’empreinte et l’impact de l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication. Grâce à une vision éclairée et une conscience réflexive aiguë, l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique considèrent posément leur processus de transition, de développement et de productivité, soutenu par les moyens matériels et financiers, mis à la disposition du Secteur dans une Algérie énergique, soucieuse de participer et de contribuer au Progrès sous tous ses aspects et dans la pluralité de ses dimensions.    
 

Axes de réflexion et de perspective (liste indicative)

  • La définition de l’énergie productive académique et scientifique par les sciences sociales et humaines.
  • Les enjeux de l’énergie productive académique et scientifique.
  • La contribution des Sciences sociales et humaines à la stratégie du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en matière d’innovation pédagogique et technologique.
  • Le pilotage des plans nationaux de recherche et autres.
  • Les parcours singuliers des individus impliqués dans le domaine des Sciences sociales et humaines.
  • Les lieux du savoir et de la connaissance universitaires et scientifiques : centres nationaux de recherche, universités, laboratoires, etc.
  • Les supports de production et de transmission du savoir, de la connaissance universitaires : les plateformes, les revues, etc.
  • La politique d’orientation de l’énergie productive académique et scientifique.
  • La propriété intellectuelle et les brevets d’universitaires.
  • L’avenir des Sciences sociales et humaines en Algérie.
  • La feuille de route future pour les Sciences sociales et humaines au Maghreb.
  • Les Sciences sociales et humaines et la force des débats.
  • Les réformes de l’Enseignement Supérieur et le système LMD.
  • Les comportements éthiques des acteurs universitaires et scientifiques.
  • La start- up et le processus d’innovation dans le cadre du développement technologique en Algérie.
  • Le vivre-ensemble vu par les Sciences sociales et humaines.
  • Les priorités et l’efficacité en matière d’énergie productive universitaire et scientifique.
  • La portée et les significations des marques et des valeurs dans les Sciences sociales et humaines.
  • L’émergence de nouveaux acteurs « intelligents » en Sciences sociales et humaines.

Objectifs

  • Contribuer à l’enrichissement des bibliothèques universitaires et publiques algériennes.
  • Procéder à la collecte bibliographique et biographique des travaux universitaires algériens et étrangers en matière de témoignages sur les Sciences Sociales et Humaines en Algérie.
  • Mettre à l’épreuve l’énergie universitaire et scientifique réflexive chez les intellectuels et les producteurs de textes.

Bibliographie indicative

  • ADDI, Lahouari (2002). Sociologie et anthropologie chez Pierre Bourdieu. Le paradigme anthropologique kabyle et ses conséquences théoriques. Paris : La découverte.
  • ADEL, Faouzi ; ADEL, Khadidja ; MAROUF, Nadir (dir.) (2002). Quel avenir pour l’Anthropologie en Algérie ? Oran : CRASC.
  • BARGAOUI, Sami ; REMAOUN, Hassan (dir.) (2004). Savoirs historiques au Maghreb : Constructions et usages. Oran : CRASC.
  • BENDJELID, Abed (dir.) (2010). Villes d’Algérie. Formation, vie urbaine et aménagement. Oran : CRASC.
  • BENGHEBRIT-REMAOUN, Nouria (dir.) (2012). Quelles formations pour quel emploi en Algérie ? Oran : CRASC.
  • BENGHEBRIT-REMAOUN, Noria ; HADDAB, Mustapha (dir). (2008). L’Algérie cinquante ans après. État des savoirs en Sciences sociales et humaines 1954-2004. Oran : CRASC.
  • BENSALAH, Mohammed ; REMAOUN, Hassan (dir.) (2007). Image, mémoire, histoire. Les représentations iconographiques en Algérie et au Maghreb. Oran : CRASC.
  • BOURDIEU, Pierre (1968). Sociologie de l’Algérie. Paris : PUF, coll. QSJ.
  • BOURDIEU, Pierre (1996). Sur la télévision. Paris : Liber-Raisons d'agir.
  • CHEVANDIER, Christian (dir.) (2014). Travailler ensemble ? Des disciplines aux Sciences sociales. Rouen : Presses universitaire de Rouen et du Havre.
  • CRASC (1995). Comment on enseigne l’histoire en Algérie ? Actes du Colloque du 26 et 27 février 1992. Oran : CRASC, 184 p
  • CRASC (1995). Femmes et développement. Actes du Colloque du 18 au 21 octobre 1994. Oran : CRASC.
  • CRASC (1997). Eau, ville et environnement. Actes du Colloque, les 27 et 28 novembre 2007. Oran : CRASC.
  • DAOUD, Mohammed (dir.) (2014). Champs Littéraires et stratégies d’écrivains. Oran : CRASC.
  • DAOUD, Mohammed ; BENDJELID, Faouzia ; DETREZ, Christine (dir). (2010). Écriture féminine : réception, discours et représentations. Oran : CRASC.
  • DERRAS, Omar (dir.) (2004). Les acteurs du développement local durable en Algérie : comparaison méditerranéenne. Oran : CRASC.
  •  EL KORSO, Mohammed (dir.) (2017). Le journal et son impact en Algérie : La première moitié du XXe siècle. Oran : CRASC.
  • GHALEM, Mohamed (dir.) (2012). Le cognitif et l’idéologique dans le manuel scolaire. Les sciences humaines dans l’Enseignement Secondaire. Oran : CRASC.
  • GUENAOU, Mustapha ; GUENAOU, Fatima ; DAHOU, Foudil (dir.) (2021). « Langues, écritures et espaces discursifs : pratiques langagières et inscriptions murales ». Paradigmes, vol. IV, n° 03, Ouargla : Université Kasdi Merbah Ouargla.
  • GUENDOUZ-BENAMMAR, Naima (dir.) (2019). Baccalauréat en Algérie et évaluation des compétences : Cas du Français, langue étrangère (FLE). Oran : CRASC.
  • GUERID, Djamel (dir.) (1997). Cultures d’entreprise. Oran : CRASC.
  • GUERID, Djamel (dir.) (1998). L’université aujourd’hui. Oran : CRASC.
  • LABUSSIÈRE, Olivier ; NADAÏ, Alain (2015). L’énergie des Sciences sociales. Paris : Alliance Athéna.
  • MEDJAHED, Leila ; KRIDÈCHE, Abdelhamid ; BENRAMDANE, Farid (dir.) (2018). Enseignement-apprentissage de la littérature : base de données, onomastique, et comparatisme littéraires. Oran : CRASC.
  • MELIANI, Hadj (dir.) (2016). Productions et réceptions culturelles : Littérature, Musique et Cinéma. Oran : CRASC.
  • MOHAND-AMER, Amar (dir.) (2020). Hirak, enjeux politiques et dynamiques sociales : Tome 1 -Histoire, reconnaissances et institutions ; Tome 2 - Discours et acteurs. Insaniyat, n° 87, Oran : CRASC.
  • MOHAND-AMER, Amar ; BENZENINE, Belkacem (dir.) (2012). Les indépendances au Maghreb. Oran : CRASC.
  • QUENTEL, Jean-Claude (2007). Les fondements des sciences humaines. Éditions Érès.
  • REMAOUN, Hassan (dir.) (2012). L’Algérie aujourd’hui : Approche sur l’exercice de la citoyenneté. Oran : CRASC.
  • SADAT-YERMECH, Ouerdia ; BENRAMDANE, Farid (dir.) (2013). Le nom propre maghrébin de l’homme, de l’habitat, du relief et l’eau. Oran : CRASC.
  • SENI, Cherif (dir.) (2013). Les langues dans l’espace familial algérien. Oran : CRASC.
  • SIARI-TENGOUR, Ounassa (dir.) (2010). Histoire contemporaine de l’Algérie. Nouveaux objets. Oran : CRASC.
  • SIARI-TENGOUR, Ounassa (dir.) (2017). Résistance algérienne : Histoire et mémoire 1945-1962. Oran : CRASC.
  • SIARI-TENGOUR, Ounassa ; KADRI, Aissa (dir.) (2012). Générations engagées et mouvements nationaux : Le XXe siècle au Maghreb. Oran : CRASC.

˜™

Cet appel à contribution s’adresse à tous les universitaires, quel que soit leur grade, ainsi qu’aux doctorants et post-doctorants qui souhaitent émettre leurs opinions et rendre compte de leurs expériences personnelles.

Les auteurs sont invités à soumettre en format Word leurs propositions d’articles via la plateforme ASJP suivant le lien : https://www.asjp.cerist.dz/en/PresentationRevue/646                
 

Pour ce faire, les auteurs cliqueront sur la rubrique « Soumission d’article » – à droite de l’espace réservé à la revue par la plateforme ASJP.

  • Si l’auteur-correspondant dispose d’un compte « Nom d’utilisateur et Mot de passe » pour la revue Paradigmes, aller à « Connexion ».
  • Si l’auteur-correspondant a besoin d’un « Nom d’utilisateur » et d’un « Mot de passe », aller à « Inscription ».

N.B. : L’inscription et la connexion sont nécessaires pour soumettre un article en ligne et pour vérifier l’état de sa soumission jusqu’à sa publication finale. Chaque article soumis fait préalablement l’objet d’une détection au plagiat conformément à la ligne éditoriale de la plateforme ASJP.

Pour tous renseignements complémentaires s’adresser à : revueparadigmes@gmail.com

Dates importantes

  • Lancement de l’appel à contribution : 8 juin 2024
  • Dernier délai pour la réception des articles : 15 août 2024
  • Réponse aux auteurs : à partir du 20 août 2024
  • Publication et mise en ligne : septembre – octobre 2024

08-06-2024


7

Volumes

20

Numéros

302

Articles


Etude lexico-pragmatique des blocs propositionnels via la Théorie des Possibles Argumentatifs

سكراف سحر, 
2024-03-04

Résumé: Etudier les relations logiques entre les blocs propositionnels (propositions principale et subordonnée) exige en quelques sortes de décrire leurs structures internes dans le cadre de montrer la complétude et la complémentarité logico-sémantique entre ces blocs. En ce sens, nous nous sommes fondés, dans notre analyse, sur la Théorie des Possibles Argumentatifs (TPA) de Galatanu 1999. Il s’agit d’un phénomène de description lexicale qui permet l’analyse et le décodage sémantiques des mots. Elle fournit à la signification des phrases l’existence d’un noyau comportant des informations stables sur lesquelles peuvent s’enchaîner des stéréotypes renvoyant aux enchaînements argumentatifs internes et des possibles argumentatifs se référant à des blocs d’argumentations externes. Le noyau, les stéréotypes et les possibles argumentatifs sont trois strates interdépendantes l’une à l’autre dans la construction du sens. Ces trois strates ont permis également une analyse lexico-pragmatique bien déterminé des blocs propositionnels. Sans oublier notamment le rôle essentiel de cinétisme et de stéréophagie qui consiste à créer de nouveaux stéréotypes inédits, contextuels et dépendant des contextes gauche et droit ainsi que du contexte discursif. Pour cette raison, nous avons essayé de mettre en exergue la transformation de la signification lexicale et sa re-construction à travers les mécanismes sémantico-discursifs.

Mots clés: Enchaînements argumentatifs ; complétude logico-sémantique ; noyau ; stéréotypes ; possibles argumentatifs