JOURNAL DE NEUROCHIRURGIE
Volume 3, Numéro 2, Pages 16-31

Apport De L’endoscopie Intraventriculaire Dans Les Tumeurs Cerebrales Etude D’une Serie De 45 Cas

Auteurs : Tliba S. .

Résumé

Depuis son invention, la neuroendoscopie ne cesse de prendre une place importante dans la pratique neurochirurgicale. Des lésions profondes, particulièrement les tumeurs ventriculaires, sont devenues accessibles de visu par un abord minimal invasif. L’avantage de cette approche est triple, elle permet de réaliser une biopsie, voire même l’exérèse de la lésion et ainsi une analyse histologique, de le traiter l’hydrocéphalie par une ventriculocisternostomie (VCS) et de rechercher les marqueurs tumoraux dans le liquide céphalo-rachidien (LCR). Il s’agit d’une étude prospective, descriptive d’une série de 45 cas recruté et opérés dans les services de neurochirurgie du CHU Annaba et Fantz Fanon de Blida sur une période de trois ans allant de mai 2004 à avril 2007. La clinique est dominée par un syndrome d’HIC et des troubles visuels. L’intervention chirurgicale a été réalisée sous endoscopie frontale pré-coronale droite pour tous les patients. Ceci nous a permis de réaliser une VCS avec biopsie de la tumeur et une analyse histochimique du LCR. L’étude histologique a retrouvé : 10 kystes colloïdes, 14 astrocytomes de bas grade, 03 astrocytomes anaplasiques, 02 épendymomes, 03 craniopharyngiomes, 03 germinomes, 02 médulloblastomes, un pinéalocytome, un pinéaloblastome, une PNET thalamique, un tératome mature, un kyste épidermoide, un méningiome, un papillome des plexus choroïdes et une non concluante. En fin de compte, il nous parait logique et raisonnable de donner la priorité à l’approche endoscopique dans le traitement des tumeurs intra et para ventriculaires compliquées d’hydrocéphalie.

Mots clés

Neuro-endoscopie, Chirurgie minimale invasive, Biopsie de visu