مجلة المواقف
Volume 11, Numéro 1, Pages 317-342

الاستعمار الفرنسي في الجزائر وإشكالية السلطة بين الديني والسياسي: قراءة سوسيو تاريخية

الكاتب : كلتوم براني .

الملخص

Le colonialisme français: Contrainte pour un début d’une relation conflictuelle Berani Keltoum, Université d’Oran 2. Les français qui annonçaient leurs intentions coloniales sous le prétexte de sauver les Algériens des conditions sociales régressives, concrétisèrent leurs intentions politiques, économiques et religieuses, celles qui seraient reflétées sur la réalité de l’ordre social des Algériens, en enregistrant un bond historique qui a transformé les rapports entre la religion et la politique en relation conflictuelle reflétée par la politique coloniale et impliquée dans le mouvement de libération national, un conflit qui prit un aspect interne entre les membres de la même nation quise sont divisés en partis élitistes partisans, ceux qui adoptaient la référence religieuse et ceux qui adoptaient la référence occidentale a la fois socialiste et libérale. Et chacun de ces partis s’est soumis aux arguments de la logique nationale et les dispositions de la Charia islamique dans l’intention d’acquérir la légitimité et l’accès au pouvoir, ce qui a fait monter les évènements vers la confrontation politico-religieuse, et le conflit imposé par le mouvement de différentes tranches de la société qui commençaient à partager les mêmes souffrances sociales après l’indépendance. Devenus des éléments du système de production colonial, les algériens se motivèrent par les circonstances d'occupation coloniale plus qu’ils se motivèrent par leurs convictions religieuses, se furent soumis par la coercition politique et la pression économique aux nouveaux conceptions de pouvoir politique intrusifs, qu’ils employèrent à travers leurs élites dirigeantes entant que leurs propres expériences pour reprendre la résistance qui a commencé à changer dans ses méthodes sans marquer la rupture avec ses constantes dont les normes islamiques sont les plus importantes , après qu’ils furent devenus des indigènes serviteurs et ouvriers prolétaires peinaient dans leur propre pays, comme dans les pays d’extérieurs, ou ils ont immigrés notamment vers la France où l’on comptait 119000 ouvriers algériens dans les usines de métropole et les activités agricoles, faisant parti du processus de conflit mondial généré par le mouvement d’industrialisation et les grandes investissements commerciaux. Vers les nouvelles conceptions des luttes ouvrières et syndicales les algériens ramenaient leur mouvement de libération, en côtoyant les leaders de la théorie prolétarienne qui se tenait par ses perceptions du coté des travailleurs du monde, ceux qui cette théorie les situait face au pouvoir politique considéré comme la classe organisée pour la persécution d’une autre classe. Des convictions prenant une dimension politique qui s’étendit vers le conflit entre le pouvoir politique de l’occupant français en Algérie fondé sur des relations de production capitaliste et les indigènes algériens opprimés par la féodalité coloniale et la bourgeoisie industrielle. De là, commençait le projet intellectuel à propos du pouvoir après qu’il ait déterminé ses tendance théoriques a partir des spécificités sociales, politique et économique des l'Algériens.

الكلمات المفتاحية

Religion; pouvoir; politique; colonialisme; conflit