LARHYSS Journal
Volume 8, Numéro 2, Pages 7-19

évaluation Et Gestion Des Ressources Hydriques Dans Une Zone Aride. Cas De La Ville De Bechar (sud Ouest Algérien )

Auteurs : Kabour A . Hani A . Mekkaoui A . Chebbah L .

Résumé

La ville de Bechar située dans le Sud Ouest algérien, se caractérise d’un climat aride à tendance saharienne, avec une température moyenne de 28,80°C et une précipitation moyenne de 72,97 mm, (série 1985-2006). Elle subit comme toutes les villes algériennes, une forte demande en eau, proportionnellement à l’augmentation du nombre de la population, et au taux d’accroissements de 3,6 %, qui est de 192909 h en 2007, estimée à 348415 h en 2027. L’eau dans le réseau d’AEP de la ville de Bechar (737 km), provient principalement du barrage de Djorf Torba (80%), et secondairement de l’aquifère du Turonien de Ouakda (20%), avec des débits, respectivement de 358,72 l /s et 97 l /s. La ville de Bechar est raccordée avec un taux de 96 %, et une dotation réelle de 139 litre / habitant/ jour, et un taux de satisfaction de 58%, ce qui est très satisfaisant pour une situation pareille. Le présent travail consiste à dresser un bilan sur la situation des différentes ressources hydriques, dont la ville de Bechar puise son potentiel hydrique, pour subvenir à la demande croissante en AEP (alimentation en eau potable) et AEI (2 400 000 m3/an) (alimentation en d’irrigation), et analyser le schéma de la gestion de ces ressources.

Mots clés

zone aride, ressources hydriques, gestion, Bechar, alimentation en eau potable.