مجلة دفاتر اقتصادية
Volume 8, Numéro 1, Pages 405-418

Les Enjeux De La Libéralisation Financière Dans Les Pays De L’uma : Une évidence Empirique

Auteurs : Rakhrour Youssef . Souak Fatima-zohra .

Résumé

Depuis les travaux de Mc Kinnon (1973) et Shaw E (1973), relatifs à la libéralisation du secteur financier et avec l’appui du FMI et de la BM, de nombreux pays développés et en développement ont entamé leur processus de libéralisation financière afin de réduire le rôle de l’État au niveau du secteur financier. En relation avec cette question de la libéralisation, notre communication se propose d’examiner, d’une part, les effets des réformes financières engagées par l’Algérie, le Maroc et la Tunisie sur la croissance économique et l’attractivité des IED, et d’autre part l’effet des IED sur la croissance économique, et ce à partir des méthodes d’analyse des données. Si notre analyse a permis de confirmer l’effet positif de la libéralisation financière sur les flux d’IED ; l’effet sur la croissance économique n’est cependant pas établi. Ces résultats mitigés posent la question de l’efficacité de l’intermédiation financière et la rentabilité des projets financés. Par ailleurs, l’effet des IED sur la croissance économique reste très faible du fait que les flux d’IED sont insuffisants pour influencer l’activité économique

Mots clés

Réformes financières, croissance économique, investissement étranger direct, analyse des données.