AGROBIOLOGIA
Volume 11, Numéro 2, Pages 2734-2743

Activité Antileishmanienne Et Composition Chimique Des Huiles Essentielles Extraites De Plantes Medicinales Algeriennes

Auteurs : Benelmouffok Amina-bouchra . Bouabid Cyrine . Guizani-tabbane Lamia . Sellami Mahdi .

Résumé

Description du sujet : Recherche d’espèces végétales endémiques antileishmaniennes. Objectifs : Evaluer l’activité antileishmanienne et cytotoxique de cinq huiles essentielles (HEs) extraites de plantes médicinales d’Algérie. Méthodes : L’extraction des HEs a été réalisée par hydro-distillation, puis analysée par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CG/MS). L’activité antileishmanienne et cytotoxique des HEs ont été réalisées in vitro par le test colorimétrique MTT. Résultats : Les HEs de Thymus pallescens avec 59,15% de carvacrol et de Thymus vulgaris avec 56,80% de thymol ont montré une activité contre les promastigotes de Leishmania major mais une cytotoxicité contre les cellules macrophagiques Raw 264.7. L’HE d’Artemisia campestris riche en monoterpènes hydrocarbonés et l’HE d’Anethum graveolens renfermant 23,86% de myristicine ont montré une bonne activité contre Leishmania major avec respectivement une CI50 de 14,02±0,18 µg/ml et 13,83±0,30 µg/ml. Elles ont exprimées une faible cytotoxicité avec des CC50 de 183 ±0,18 µg/ml et CC50 de 158,1 ± 0,22 µg/ml et des indices de sélectivité (IS) de 13,05 et 11,43 respectivement. Conclusion : Artemisia campestris et Anethum graveolens peuvent être considérées comme une initiation aux traitements naturels des leishmanioses. Anethum graveolens mérite plus d’attention puisque c’est la première mention de l’activité antileishmanienne que nous rapportons.

Mots clés

Activité antileishmanienne ; Cytotoxicité ; Plantes médicinales ; Huiles essentielles ; Algérie. ; Activité antileishmanienne ; Cytotoxicité ; Plantes médicinales ; Huiles essentielles ; Algérie.