AGROBIOLOGIA
Volume 11, Numéro 2, Pages 2651-2659

Amélioration De De La Tolérance Du Blé Tendre Au Stress Hydrique Par Apport De La Proline

Auteurs : Bekka Selma .

Résumé

Résumé Description du sujet : L’implication de la proline dans la tolérance des plantes aux stress a attiré l’attention des chercheurs sur son utilisation afin de maintenir une bonne production végétale en conditions de déficit hydrique. Objectifs : Le présent travail, s’inscrit dans l’optique d’une meilleure compréhension des mécanismes de tolérance et/ou de résistance du blé tendre par rajout de proline en conditions de stress hydrique. Méthodes : Les plantes de blé tendre variété HD1200 sont traitées par la proline exogène (à une concentration de 6 mM) en situation de stress hydrique sévère simulé par le polyéthylène glycol (PEG-6000) à 30 % correspondant à -1,027 MPa. Les plantes traitées par la proline en solution, en conditions stressantes et non stressantes ont été comparées à des témoins. Résultats : Les résultats obtenus ont démontré que le stress hydrique a affecté négativement la croissance et la physiologie du blé tendre, en conduisant à une baisse de la teneur relative en eau (TRE) et la conductance stomatique. A contrario, il a été enregistré une accumulation accrue en sucres ethanolo-solubles, en acides aminés totaux et en proline libre endogène au niveau des feuilles et des racines du blé tendre, ce qui peut atténuer les effets de ce stress. La contrainte hydrique a également entraîné une augmentation significative de l’activité de l’enzyme pyrroline-5-carboxylate synthétase (P5CS). Nos résultats ont par ailleurs, montré que l’apport de la proline en conditions stressantes a amélioré la croissance des plantes de blé tendre comparativement aux mêmes conditions hydriques sans apport de proline. Cet effet bénéfique sur la croissance est accompagné par une TRE plus élevée et une forte accumulation de proline libre endogène. Conclusion : A travers cette étude, l’intérêt de l’application de la proline exogène dans l’amélioration la tolérance de blé tendre au stress hydrique est bien démontré.

Mots clés

stress hydrique