Les cahiers du CREAD
Volume 19, Numéro 65, Pages 31-51

Les Modèles De Demande D’énergie : Application à La Demande Des Carburants Routiers En Algérie

Auteurs : Hamidouche Nassima .

Résumé

"La crise de l'énergie a eu pour première conséquence la remise à l'honneur de la théorie des ressources épuisables"[1]. En effet, le principal trait qui avait caractérisé l'économie énergétique avant la crise pétrolière de 1973 est le présupposé implicite considérant les énergies primaires comme des ressources naturelles à prix symboliques et dont l'élasticité de l'offre est généralement non explicitée, comme infinie. L'ensemble des bouleversements des marchés pétroliers provoque la hausse des prix, ce qui a conduit à abandonner les hypothèses d'élasticité infinie et de quasigratuité des énergies primaires. Les pays – qu’ils soient développés ou en voie de développement – ont soudain réalisé la prédominance de l'énergie sur leur croissance économique; l'énergie devenait un bien rare et un produit cher. De plus, les approvisionnements de beaucoup de ces pays dépendaient essentiellement des importations.

Mots clés

Économie énergétique-marchés pétroliers-exportations des hydrocarbures-Algérie