DIDACSTYLE
Volume 1, Numéro 2, Pages 143-164

L’effet De La Traduction De L’arabe Vers Le Français Sur La Qualité De La Production écrite D’un Texte Explicatif En Fle

Auteurs : Rekrak Leila .

Résumé

Cette recherche porte sur l’apprentissage de l’écrit en français en contexte plurilingue, elle explore plus particulièrement l’effet de la traduction automatique des idées de l’arabe vers le français sur la qualité des textes explicatifs en FLE .Les conclusions tirées des recherches portant sur le recours à la traduction de la langue maternelle à la langue étrangère dans le processus d’écriture se sont avérées inconstantes, voir même contradictoires . Cette étude expérimentale s’est concentrée sur la traduction des idées construites dans la langue arabe vers la langue française, son objectif consiste plus particulièrement à vérifier si la qualité des textes produits issus de la traduction des phrases de l’arabe au français est meilleure que celle de la rédaction directement en français. Pour atteindre cet objectif, nous avons formé deux groupes d’étudiants de première année de licence de français à l’université Dr Moulay Tahar à Saida. Ils ont eu à écrire un texte explicatif sur la pollution des eaux, un groupe a rédigé le texte directement en français et un autre groupe a utilisé un traducteur automatique pour traduire d’abord les idées construites en langue arabe vers le français. Nous avons examiné les textes d’un point de vue quantitatif (nombre d’informations) et d’un point de vue qualitatif (cohérence de l’explication et la qualité de la langue). Nous supposons qu’il y aura une supériorité du nombre d’informations ajoutées dans les textes issus de la traduction sur les textes rédigés directement en français. Mais aucune différence notable entre les textes des deux groupes en ce qui concerne la cohérence de l’explication et la qualité de la langue. Notre hypothèse de départ a été partiellement confirmée; nos résultats montrent que les étudiants qui ont eu recours à la traduction ont produit des textes contenant plus d’informations, moins de fautes d’orthographe et un vocabulaire plus élaboré que les étudiants qui ont rédigé directement en français.

Mots clés

Plurilinguisme – traduction– production écrite- planification.