Revue algérienne des lettres
Volume 3, Numéro 1, Pages 10-21

Malédiction De Sylvie Ntsame Comme Instrument De Transmission ‎d’une Culture Malédiction (novel) Of Sylvie Ntsame As An Instrument For ‎transmitting A Culture

Auteurs : Ekome Biyogo ‎ Gertrude .

Résumé

Résumé : L’une des fonctions de la littérature est d’éduquer le lecteur. Le roman, qui est un genre axé ‎sur la psychologie des personnages, se sert des modèles de vie réelle pour sensibiliser les lecteurs à ‎certains problèmes de société. Dans le roman Malédiction, Sylvie Ntsame attire l’attention sur la perte des ‎valeurs traditionnelles, notamment celles liées à la question du mariage et invite à la réflexion sur la ‎transmission de ces valeurs dans une société prise au piège entre tradition et modernité. Face à ce roman, ‎proposé au programme dans les établissements secondaires du Gabon, le lecteur-enseignant, qui conçoit ‎l’œuvre littéraire comme un produit culturel fini (c’est-à-dire soigneusement conçu dans une finalité bien ‎déterminée) et dont la mission éducatrice complète celle de l’écrivaine, se fait le porte-parole de cette ‎dernière en adoptant une attitude-guide à l’égard des lecteurs-élèves. ‎ Le présent travail montre qu’il n’y a pas d’enseignement de la littérature sans lecture, celle-ci étant ‎l’élément qui concrétise l’existence d’une œuvre littéraire. Par ailleurs, l’enseignement de la littérature à ‎travers ce récit vise à présenter ce dernier comme un moyen d’éducation des jeunes gabonais et ‎d’incitation à la préservation de leur culture. Par une analyse narratologique basée sur quelques instances ‎narratives telles que l’espace et l’action du personnage principal, nous mettrons en relief la charge ‎symbolique et pédagogique de la stratégie narrative adoptée par l’auteur. ‎ L’intérêt de cette réflexion est de présenter l’enseignant-lecteur comme un agent par excellence de ‎construction du sens d’une œuvre littéraire. Abtract: One of the functions of literature is to educate the reader. The novel, which is a genre based on ‎character psychology, uses real-life models to raise readers' awareness of certain social issues. In the novel ‎Curse, Sylvie Ntsame draws attention to the loss of traditional values, particularly those related to the ‎question of marriage, and invites reflection on the transmission of these values in a society caught ‎between tradition and modernity. Faced with this novel, which is on the curriculum in secondary schools ‎in Gabon, the reader-teacher, who conceives of the literary work as a finished cultural product (i. e. ‎carefully conceived for a specific purpose) and whose educational mission complements that of the ‎writer, acts as her spokesperson by adopting an attitude-guide towards reader-students. ‎ This work shows that there is no teaching of literature without reading, which is the element that gives ‎concrete expression to the existence of a literary work. In addition, the teaching of literature through this ‎story aims to present it as a means of educating young Gabonese people and encouraging them to preserve ‎their culture. Through a narratological analysis based on a few narrative instances such as the space and ‎action of the main character, we will highlight the symbolic and pedagogical charge of the narrative ‎strategy adopted by the author. ‎ The interest of this reflection is to present the teacher-reader as an excellent agent for constructing the ‎meaning of a literary work. ‎ ‎

Mots clés

Mots clés : Littérature, Texte narratif, Lecteur-enseignant, Enseignement/Education, Identité culturelle.‎ Keywords: Literature, Narrative text, Reader-teacher, Teaching/Education, Cultural identity.‎