JOURNAL ALGÉRIEN DE PHARMACIE
Volume 1, Numéro 1, Pages 22-29

Niveaux Des Métaux Lourds Et Des Oligoéléments Dans Des échantillons De Cheveux D'enfants Autistes : Une étude Cas-témoins

Auteurs : Zebbiche Younes .

Résumé

La prévalence de l’autisme est en pleine flambée ces dernières décennies, ceci pourrait être dû à une exposition plus importante à la pollution environnementale et donc une exposition plus importante aux métaux. Ces dernières années, il a été suggéré que les enfants autistes étaient de mauvais excréteurs et donc éliminaient de manière moindre les métaux dans leurs cheveux « théorie des mauvais excréteurs ». Le but de ce travail est de comparer la concentration de métaux et de métalloïdes (toxiques et essentiels) dans les cheveux des enfants autistes et non autistes. Les concentrations d'arsenic, de cadmium, de chrome, de sélénium et de cuivre ont été mesurées par ICP-MS dans un échantillon de cheveux de 30 enfants autistes âgés de 3 à 9 ans et comparés à un groupe témoin Après comparaison des résultats des deux groupes, des concentrations moindres des métaux toxiques Pb, Cd et Cr ont été retrouvées dans les cheveux des enfants autistes. Les différences étaient statistiquement significatives ; le plomb (p=0.010), le cadmium (p=0.064) et le chrome (p=0.016), l’arsenic était quant à lui plus élevé chez les autistes mais cette fois ci la différence n’étais pas significative (p=0.725). Des concentrations plus importantes en oligoéléments ont été retrouvées dans les cheveux des enfants autistes pour le sélénium (p=0.010) et le cuivre (p=0.033) toutes deux statistiquement significatives.

Mots clés

TSA, Autisme, Environnement, Métaux, Oligoélément, Cheveux, ICP-MS