Multilinguales
Volume 6, Numéro 1, Pages 29-51

L’ecriture Reflexive Dans La Kahena De Salim Bachi

Auteurs : Oulebsir Leila . Fatmi Sabrina .

Résumé

L’examen des stratégies réflexives de la mise en abyme dans LA KAHENA de Salim Bachi, roman éponyme d’une reine guerrière berbéro-maghrébine, divulgue différentes techniques de construction et de fonctionnement textuels. Ces multiples dispositions et stratégies scripturales finissent, souvent, par se dévoiler comme une allégorisation de l’écriture, visiblement autoréflexive. Néanmoins, solidaire avec une intonation parodique, la présence de la dimension mythique, au niveau métatextuelle, s’ordonne comme une prise de conscience du texte et une catharsis qui permet au langage de s'accommoder « sur le signifiant du mythe comme sur un tout inextricable de sens et de forme » (Barthes, 1957 : 201). Le mythe se dresse, de ce fait, tel un miroir qui instruit sur le passé en harmonisant le présent. Ainsi, le roman de Bachi qui semble se démarquer des apories du structuralisme, sans pour autant s’en écarter totalement, arbore manifestement une manière singulière et complexe de réfléchir sur le langage et l’esprit d’un monde possible, dans un rapport sensible avec l’expérience humaine.

Mots clés

réflexivité, mise en abyme, mythe, code, métatextualité