Revue algérienne des lettres
Volume 2, Numéro 1, Pages 271-277

Entretien Avec Christiane Chaulet-achour Propos Recueillis Par Belabbas Bouterfas Entretien Inédit, Réalisé En Juin 2018

Auteurs : Bouterfas Belabbas .

Résumé

L’amour de la littérature et la conviction que, si elle ne résout pas les questions immédiates qui se posent à nos sociétés ou dans notre vie quotidienne, elle nous met sur la voie par la réflexion mais aussi le plaisir. Je plains vraiment celles et ceux qui n’aiment pas lire. Qu’est-ce que tous les bulletins d’information, même quand ils sont informés, sur la guerre en Syrie par exemple, à côté des nouvelles d’Akram Belkaïd, Pleine lune sur Bagdad, ou le roman de Khaled Khalifa qui vient d’être traduit en français, La mort est une corvée ? The love of literature and the conviction that, if it does not solve the immediate questions that arise in our societies or in our daily life, it puts us on the path through reflection but also pleasure. I really pity those who do not like to read. What are all the news bulletins, even when they are informed, about the war in Syria for example, alongside the news of Akram Belkaid, Full Moon on Baghdad, or the novel by Khaled Khalifa that comes from to be translated into French, Death is a chore?

Mots clés

Mots-clés :Christiane Achour ; algérianité ; littérature algérienne ; engagement ; littératures du Sud Keywords : Christiane Achour; Algerianity; Algerian literature; commitment; Southern literatures