Revue LAROS
Volume 10, Numéro 1, Pages 479-489

La Libertad Femenina En La Literatura Andalusí

Auteurs : Nourine Elaid Lahouria .

Résumé

La technique de l'art narratif - note Wolfgang Kayser - découle de la situation initiale de «narrer». Il y a un événement qui est raconté, il y a un public à qui il est raconté et il y a un narrateur qui sert d'intermédiaire entre les deux. L'espace et le temps sont donc les deux coordonnées nécessaires à toute histoire fictive, il y a donc unanimité pour les considérer comme des coordonnées structurantes. Sur la base de l'espace et du temps, la narration de tout événement avec ses personnages et son action est construite. Ce sont ceux qui confèrent au narré le statut de la vraisemblance et de la cohérence, ancrage minimal nécessaire autant à la formulation des faits romanisés qu 'à son décodage. Dans le Collier de la colombe d'Ibn Hazm le Cordouan, le présent et l'immédiat ne trouvent pas d'écho, qu'à travers la similitude avec le passé et par un signe du futur. Et de la même manière qu'il y a accord unanime sur le fait qu'il ne peut y avoir de roman sans temps, en venant par exemple dire que "si le temps n'est pas la substance de la littérature, il est la plus aiguë de ses obsessions.

Mots clés

L'Andalousie- La femme- La liberté- La société masculine-La résistance.