Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 7, Numéro 13, Pages 65-74

Gestion De La Production De La Boue Dans La Step De Souk-ahras En Utilisant Le Modele Stoat Management Of Control Production For Activated Mud Of The Municipal Wastewater Treatment Plant At Souk-ahras Using Model Stoat

Auteurs : Daira S . Bensoltane M . Djebbar Y . Abida H. .

Résumé

Résumé : D’après un rapport publié par l’office national d’assainissement en 2006, l’Algérie compte 49 stations d’épuration réparties à travers tout le territoire national. Le rapport précise que l’état de 63% de ces stations nécessite une réhabilitation ,18% d’entre elles sont abandonnées et 19 % ne fonctionnent pas correctement. Cette situation est due essentiellement à la mauvaise conception de certains ouvrages, l’inadéquation des certains équipements, le manque de pièces de rechange et de réactifs chimiques, ajoutons à cela l’insuffisance des moyens opérationnels pour assurer une bonne exploitation des réseaux d’assainissement et leurs maintenance. La STEP de Souk-Ahras n’est pas en dehors de ce constat pour le moins négatif. Aujourd’hui avec le durcissement de la réglementation, il faut faire face à d’innombrables difficultés concernant la réutilisation des eaux épurées dans l’agriculture et la gestion des boues. La STEP de Souk-Ahras rencontre beaucoup de problèmes quant à la gestion de la boue produite. Les agriculteurs sont toujours réticents et les gestionnaires de la STEP n’arrivent pas à se débarrasser des volumes de boues grandissant sans cesse. Une solution attractive consiste à minimiser le taux de production des boues et à améliorer leurs qualités. Le modèle de simulation des STEP, STOAT, est utilisé dans cette recherche pour essayer de mieux comprendre les transformations biologiques dans la STEP et de caractériser la production de la boue en vue de la mieux gérer sur des bases scientifique et technique. On a utilisé le modèle ASM1 de l'IWQ on y introduisant des modifications rendues nécessaire vue la nature des données mises à notre disposition. Cette communication présente les étapes de mise en place du modèle et son utilisation pour la minimisation de la production de la boue. Les résultats obtenus sont très satisfaisants. Abstract : According to a report published by the national office of sanitation in 2006, Algeria has 49 sewage treatment plants scattered throughout the national territory. The report said that the condition of 63% of these stations need rehabilitation, 18% of them are abandoned and 19% are not functioning properly. This situation is mainly due to poor design of certain books, inadequate equipment, lack of spare parts and chemical reagents, add to that the lack of operational means to ensure proper operation of sewage and their maintenance. The STEP Souk-Ahras is not outside this observation to say the least negative. Today with the tightening of regulations, we must face countless difficulties concerning the reuse of treated wastewater in agriculture and management of sludge. The STEP Souk-Ahras encounter many problems regarding the management of the sludge produced. Farmers are still reluctant and managers of the STEP unable to get rid of the sludge volumes growing steadily. An attractive solution is to minimize the production rate of sludge and improve their qualities. The simulation model of STEP, STOAT, is used in this research to try to better understand the biological changes in the STEP and characterize the production of mud for the better management based on science and technology. It has used the model ASM1 of IWQ on introducing changes made necessary view the nature of the data made available to us. The communication outlines the steps for setting up the model and its use to minimize the production of mud. The results are very satisfactory.

Mots clés

eau usée, boue activée, caractérisation, modélisation, ASM1 wastewater, activated sludge, characterization, modelling, ASM1