Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 3, Numéro 5, Pages 99-108

Lutte Contre La Degradation De La Qualite Des Eaux De Boisson Au Niveau Du Reseau De Distribution. Cas De La Source Ain Skhouna De Sid Ali Ben Youb (w. De Sidi Bel Abbes).

Auteurs : Zineddine B . Mehdadi Z . Benhassaini H . Hamel L .

Résumé

RESUME Pour être potable, l'eau doit être conforme aux normes strictes définies par l’organisation mondiale de la santé (O.M.S.) et le ministère de la santé, en vertu des textes en vigueur. Elle doit obéir à deux conditions essentielles : - ne pas contenir de microbes ou de virus susceptibles de provoquer des maladies. - ne pas présenter de concentrations de substances indésirables supérieures aux normes établies. La volonté légitime de développement des pays du Sud dont fait partie l’Algérie s’est en revanche rarement accompagnée d’un souci de protection de l’environnement et de sa composante, souvent par manque de moyens techniques et financiers. Or, aux cours des dernières décennies, notre pays a connu une croissance démographique importante et s’est fortement urbanisé, souvent de manière anarchique. La situation est donc le plus souvent dramatique car les pollutions sont très importantes et les infrastructures de traitement des eaux d’alimentation ou de dépollution des eaux usées le plus souvent inexistantes. Notre travail s’inscrit dans un cadre de lutte contre la dégradation de la qualité des eaux de boisson dans le réseau de distribution de la commune de Sid i Ali Ben Youb (wilaya de Sidi Bel Abbès). En effet, nous avons constaté une prolifération de bactéries sur de la matière organique dissoute dans tout le réseau de distribution qui conduit inévitablement à des modifications des caractéristiques physico-chimiques et biologiques de l’eau ; notamment par la corrosion des conduites et l’apparition de goût et d’odeurs désagréables. Dans ce contexte, et dans un but d’améliorer la qualité des eaux, nous avons réalisé une étude sur le suivi de la qualité des eaux dans le réseau de distribution et nous nous sommes fixé comme objectifs de : - suivre l’évolution du taux du Chlore résiduel - estimer l’efficacité du traitement - suivre l’évolution de la qualité des eaux de consommation de la source au consommateur tant sur le plan bactériologique que physico-chimique..

Mots clés

Source Ain Skhouna, bactériologie, physico-chimie, chlore résiduel.