revue critique de droit et sciences politiques
Volume 11, Numéro 1, Pages 35-48

L’action Normative De L’unesco Dans Le Domaine Culturel: Un Instrument International Au Service Du Développement Et Du Droit Pour Les Pays Du Tiers-monde.

Auteurs : Dekkal Mouloud .

Résumé

la question de la préservation de la diversité culturelle face à la mondialisation de l’économie et à la libéralisation des échanges peut paraître assez éloignée des préoccupations immédiates des pays en développement ; même lorsque ces derniers s’intéressent à la diversité culturelle, c’est d’abord et avant tout, semble-t-il, parce que celle-ci soulève des problèmes au plan interne, problèmes dont la solution est perçue comme liée à l’amélioration de leur situation économique. De la à conclure que pour les pays en question, le besoin d’une convention internationale sur la diversité culturelle est loin d’être évident, il n’y a qu’un pas. Mais cette conclusion, il faut prendre garde de ne pas la tirer trop rapidement car elle repose, comme nous le verrons dans les pages suivantes, sur une vision réductrice de l’intérêt des pays en développement qui ne tient pas compte de l’apport de la culture au développement économique et qui ignore les risques que font peser sur le développement culturel des pays en cause la libéralisation accélérée des échanges commerciaux.

Mots clés

Unesco - L’apport de la culture au développement économique - - Le patrimoine et la production culturels