Les cahiers du CREAD
Volume 29, Numéro 111, Pages 47-68

Impact De L'accord D’association Sur L'industrie: Cas De L'industrie Oranaise

Auteurs : Ait Habouche Abdelmadjid . Mihoub Ait Habouche Ouahiba . Dali-oulha Fatiha .

Résumé

L'Algérie a signé en 2002 un accord d'association avec l'Union européenne dont la pièce maitresse est l'établissement progressif (2005-2020) d'une zone de libre-échange, uniquement sur les biens industriels. Bien que cet accord présente l'opportunité de préserver ou de développer l'avantage concurrentiel des entreprises industrielles tant à l'échelle nationale qu'internationale, il accroit également le risque de disparition des entreprises insuffisamment compétitives face à la rude concurrence des entreprises européennes, une fois la zone de libre échange instaurée. Aussi, la question de l'évaluation de l'impact de cet accord sur nos entreprises est primordiale. A ce sujet, notre article expose les principaux résultats d'une enquête ayant pour objectif de déterminer à partir des appréciations de chefs d'entreprises industrielle si l'accord a eu un impact sur leur activité en termes de productivité, de qualité des produits, de diversification et aussi d'ouverture des marchés européens. Notre enquête a ciblé un échantillon d'une cinquantaine de PME de production industrielle à Oran et une cinquantaine de PME de production industrielle dans des wilayas environnantes comme échantillon comparatif. Il ressort que l'accord n'a pas eu d'impact significatif sur l'exercice de leur activité à en juger par l'effet mitigé du démantèlement tarifaire sur les matières premières importées entamé en 2005. Par ailleurs, leur faible adhésion aux différents programmes de mise à niveau sensés booster leur compétitivité conjugué à une méconnaissance du contenu de l'accord font qu'ils entrevoient avec une certaine appréhension l'ouverture effective du marché à l'horizon 2020.

Mots clés

Accord d'association, Zone de libre-échange, Impact, Entreprises industrielles, Enquête, Oran, Wilayas environnantes.