Bulletin du Service Géologique de l'Algérie
Volume 18, Numéro 2, Pages 161-187
2007-05-01

Géologie Détaillée De La Ville De Constantine Et Ses Alentours : Une Donnée De Base Pour L’ étude Des Glissements De Terrain

Auteurs : Bougdal Rachid . Belhaï Djelloul . Antoine Pierre .

Résumé

La carte géologique de Constantine a été levée à l’échelle du 1/10 000ème et couvre la superficie de son Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (PDAU), soit 100 km² environ. Elle met en évidence une série lithostratigraphique variée, composée d’un substratum calcaire et marno-calcaire, d’âge crétacé, de l’unité néritique constantinoise et d’une couverture postnappes mio-pliocène et quaternaire, argilo-conglomératique. Outre les déformations alpines d’âge éocène et miocène inférieur, qui ont affecté le substratum anténéogène, la tectonique néogène post-nappes et quaternaire, se distingue par des plis d’échelle kilométrique, à grand rayon de courbure, de direction N10 à N30°E, et des failles à rejet vertical important, dont les principales directions sont : N10, N130 et N150°E. La morphologie actuelle est conforme, dans ses grands traits, à cette structure tectonique récente. L’oued Rhumel franchit, par des gorges profondes (150m) l’assise calcaire cénomanoturonienne, à la faveur de ces grands accidents. Les formations argilo-conglomératiques néogènes, qui forment la grande partie de la zone étudiée, sont fracturées et extrêmement sensibles en présence d’eau, ce qui les rend propices aux glissements de terrain.

Mots clés

Tectonique néogène - Calcaire néritique - Conglomérats et argiles - Calcaires lacustres - Géomorphologie - Glissements de terrain