journal algérien de médecine
Volume 26, Numéro 2, Pages 35-42

Fistule Coronaro–camerale : à Propos D’un Cas

Auteurs : Boukerroucha Redouane . Messikh Nadjet . Cherif Samiha . Aziza Baya . Lakehal Redha . Roudouci Khireddine . Brahami Abdelmalek .

Résumé

Les fistules coronaro–cardiaques sont des communications anormales entre les artères coronaires et les cavités cardiaques ou leurs vaisseaux afférents. Elles sont rares (incidence de 0,1 à 0.5 %). Le plus souvent,elles sont asymptomatiques. Le diagnostic est posé par l’échocardiographie Doppler, l’angiographie coronaire CT Scanner et la résonance magnétique. Le traitement est chirurgical pour éviter les complications infectieuses et ischémiques. Actuellement, on préconise une fermeture percutanée de la fistule. Durant quinze ans de pratique (2001–2016), nous avons colligé six fistules coronaro–cardiaques. Nous en rapportons un cas de fistule faisant communiquer le tronc coronaire gauche et l’oreillette gauche, il s’agit d’une patiente âgée de 56 ans présentant un souffle cardiaque de découverte fortuite lors d’un examen systématique, par la suite la patiente accuse une symptomatologie d’effort. L’échocardiographie trans–thoracique révèle une dilatation du tronc coronaire gauche communiquant avec une oreillette gauche dilatée. La coronarographie de même que le coro–scanner confirment le diagnostic de fistule entre le tronc coronaire gauche et l’(oreillette gauche. Le traitement chirurgical consiste en la fermeture directe de la fistule au niveau de la cavité réceptrice (toit de l’oreillette gauche) et à l’origine (Tronc coronaire gauche). Les suites opératoires ont été simples, sortie de circulation extra corporelle sans inotropes positifs, un séjour en unité de soins intensifs de deux jours, le séjour hospitalier de 16 jours ; A sa sortie, disparition du souffle cardiaque, un rythme sinusal à l’électrocardiogramme, une fréquence cardiaque 60 battements par minute, l’échocardiographie Doppler révèle une disparition du flux intra auriculaire gauche avec un trajet fistuleux affaissé : Conclusion : Les fistules coronaro–cardiaques sont une entité pathologique rare, souvent asymptomatiques. Le diagnostic positif a été amélioré par l’apport des différentes modalités (épreuve d’effort, coronarographie, coro–scanner, IRM, cathétérisme cardiaque).

Mots clés

Fistule coronaro–camérale, Cardiopathie congénitale, Coronarographie, Circulation extracorporelle, Fermeture percutanée.

La Fistule Mento-sternale, Une Fistule Cervicale Rare : A Propos D’un Cas

Benchaoui Mounira .  Arouche G. .  Kimouche B. . 
pages 122-124.


Fistule Congénitale Du Cou: Expérience De L’hôpital Militaire Régional De Constantine

Djouini M.e. .  Tani Abdelhamid .  Meddour Adel .  Benchaoui Mounira . 
pages 119-121.


Faux Anévrisme De La Crosse Aortique Fistulisé Dans Le Poumon Gauche: à Propos D’un Cas

Bendjaballah, Soumaya .  Lakehal Redha .  Aimer Farid .  Bouharagua Rabeh .  Boukarroucha Radouane .  Brahami Abdelmalek . 
pages 82-83.