تمثلات
Volume 2, Numéro 3, Pages 37-44

Y-a-t-il Un Edward Fitzgerald Pur Traduire Si Mhand U’mhand ?

Auteurs : Youcef Hatem .

Résumé

Poète et écrivain britannique, Edward Fitzgerald (1809-1883) acquit la notoriété qui est la sienne grâce à la traduction des Rubaiyat d’Omar Khayyam dont la poésie prit une dimension universelle grâce à cette traduction. Sans oser une quelconque comparaison entre le poète et savant perse et Si Mohand U’Mhand, cette communication envisage plutôt la portée de la traduction des poèmes du barde Kabyle par un poète et traducteur anglo-saxon.- C’est dire la portée de la traduction quand elle est entreprise par un traducteur dont la langue, l’anglais en l’occurrence, est un phénomène linguistique qui consacre et universalise tout texte de valeur.-

Mots clés

Traduction, littérature, langue, visibilité, universalité.